Sous une chaleur vraiment inhabituelle (30°) pour le Tyrol, la première journée de l’Euro sur courtes distances (500 m de natation, 12 km à vélo, 3 km à pied) a vu, ce vendredi, à Kitzbühel, la qualification de deux Belges pour la finale ! Engagés dans la première et la troisième série, Noah Servais et Erwin Vanderplancke ont, tous deux, parfaitement géré leur course pour assurer leur place parmi les trente meilleurs Européens.

Ceux-ci se disputeront leur titre, ce samedi, sur le même parcours, technique et vallonné.

Avec une centaine de triathlètes engagés lors de cet Euro boudé par la plupart des cadors (dont Marten Van Riel et Jelle Geens) en pleine préparation pour les Jeux de Tokyo, l’objectif de nos compatriotes était de figurer parmi les neuf qualifiés directs de chaque série, voire via les trois meilleurs temps de toutes. Mission accomplie donc pour Erwin et Noah, même si ce ne fut pas du tout de la même manière, compte tenu de la concurrence.

Premier en lice (avec un autre Belge, Joris Basslé), Noah Servais s’est classé dixième de sa série, de loin la plus rapide des trois. Celle-ci a été remportée par le Britannique Dickinson en 32’28, devant le Suisse Salvisberg et le Portugais Batista. Après avoir toujours roulé aux avant-postes, dans un groupe de onze, Noah a posé le vélo en huitième position, avant de boucler les 3 km à pied en 9’43 pour un chrono total de 32’43, soit… une seconde de mieux que le vainqueur de la deuxième série, l’Espagnol Serrat !

Engagé dans la troisième demi-finale, Erwin Vanderplancke a, lui, nagé en 5’53 pour figurer dans un groupe de tête également composé de onze concurrents. Bien calé au sein de celui-ci, Erwin a géré les 12 km pour pointer en deuxième position à la sortie de la T2. Et le Liégeois prit même la tête pour s’isoler avec le Français Morlec. Le duo passa dans cet ordre à mi-parcours à pied alors que le Suisse Studer revenait de l’arrière. Mais ce fut le Russe Prasolov qui franchit la ligne le premier, devant Erwin Vanderplancke, en 32’56.

Dans le clan belge, Joris Basslé s’est classé 23e de la première série, en 35’53, et Jorre Van De Weyer, 18e de la deuxième, en 34’22. Côté féminin, Jolien Vermeylen et Hanne De Vet ont malheureusement échoué à se qualifier pour la finale. Jolien a terminé 14e de sa course, en 38’31, et Hanne, 16e de la sienne, en 39’33. Pour elles, rendez-vous donc pour le relais mixte, dimanche !