Les Belges sont venus, ils ont couru et ils ont vaincu ! Pieter Heemeryck et Alexandra Tondeur ont inscrit leur nom au palmarès du Triathlon international de Deauville, transformé en… duathlon à la dernière minute à cause du vent violent soufflant sur la cité balnéaire, célèbre pour son Festival du cinéma américain qui s’est d’ailleurs tenu, début septembre, avec Vanessa Paradis comme présidente du jury.

Pour Pieter, il s’agit d’une première alors qu’Alex se succède à elle-même après s’être imposée l’an dernier.

Maintenu, malgré la crise sanitaire et un département du Calvados placé en zone rouge par le gouvernement français, l’épreuve s’est déroulée dans des conditions climatiques délicates en raison du vent, non seulement sur la côte (avec une mer particulièrement agitée et des vagues de trois mètres...), mais aussi sur les routes arborées de cette superbe région de Normandie.

Pas de 1,9 km de natation, donc, mais 5 km à pied avant de monter sur le vélo pour 90 km d’un parcours vallonné sur lequel les deux Belges ont creusé les écarts par rapport à leurs adversaires, terminant par 21 km de course à pied. Pieter Heemeryck l’a ainsi aisément emporté, en 3h50'53, devant les Français Denis Chevrot, quand même revenu à 1'11 de notre compatriote, et Yann Guyot, à la distance respectable de 5'29.

Alex Tondeur, du début à la fin !

Quant à Alexandra Tondeur, elle s’est montrée de loin la meilleure de toutes les concurrentes, coupant la ligne d’arrivée avec un large sourire, en 4h29'34. Le test grandeur nature est réussi !