Arnaud Dely a décroché une formidable médaille de bronze, ce dimanche, à Targu Mures (Roumanie), théâtre de l’Euro de duathlon. Âgé de 24 ans, le Liégeois a ainsi poursuivi sa moisson des années précédentes puisqu’il comptait déjà cinq médailles en autant de rendez-vous européens chez les espoirs (-23 ans). À Targu Mures, Arnaud n’a été devancé que par le Français Choquert (champion d’Europe et du monde en titre !) et l’Espagnol Grau qui a gardé trois secondes d’avance sur le Belge lors de la deuxième course à pied. Sur les distances Sprint (5 km à pied, 20 km à vélo, 2,5 km à pied), cet Euro fut disputé sur une route rendue glissante par la pluie.

Entré en T1 en deuxième position, derrière le Français Maël Alric, après 5 km courus en 14’02 (!), Arnaud Dely s’est occasionné une frayeur au début du parcours vélo (20 km). Tombé, il a déraillé et s’est retrouvé distancé de la tête. Mais, au prix d’un bel effort, le Liégeois est revenu pour constituer un groupe de neuf, duquel un autre Français, Johan Le Berre, tenta de s’échapper. Avant d’être rapidement repris. Sur un parcours très technique avec des chicanes, Alric chuta également ! Et ce fut un groupe de huit concurrents qui rentra ensemble en T2. Avec tous les meilleurs : les Français Le Berre et Choquert, l’Espagnol Grau et… Arnaud Dely, en embuscade.

La victoire se joua donc sur le deuxième parcours, de 2,5 km, à pied. Là, Benjamin Choquert s’est montré le plus rapide pour boucler cet Euro en 51’28, devant Genis Grau (51’33) et Arnaud Dely (51’39). Les Français Le Berre et Bargetto ont complété le Top 5 alors que, dans le clan belge, Angelo Vandecasteele s’est classé 7e, en 52’25, Toon Mariën 9e, en 52’50. Juste hors du Top 10 : Nicolas Tilman (11e, en 53’22) et Jan Petralia (12e, en 54’00).

Arnaud Dely : "Un miracle après ma chute…"

Arnaud Dely affichait assez logiquement des sentiments partagés à l’issue du podium de cet Euro de duathlon où le Liégeois est monté sur la troisième marche, derrière le Français Choquert et l'Espagnol Grau.

"C’est un miracle après ma chute… Et c’est dommage aussi car je pense que j’étais capable de mieux ! Mais voilà, dans le premier des cinq tours à vélo, j’ai déraillé, déchaussé et je suis tombé. Heureusement sans gravité. Le temps de remettre ma chaîne, de reprendre mes esprits et j’avais perdu une trentaine de secondes sur le groupe de tête. Je me suis retrouvé avec le peloton, en poursuite. Mais les autres ne parvenaient à assurer les relais. J’ai donc décidé d’essayer de boucher le trou seul. Et j’y suis parvenu dans la quatrième boucle parce que j’ai sans doute pris plus de risques sur ce parcours parsemé de chicanes et de demi-tours. Finalement, je suis rentré en deuxième transition avec les meilleurs, derrière Choquert et Grau. Ayant beaucoup donné à vélo, je craignais de m’écrouler lors de cette course à pied. Je voyais des étoiles. Mais j’ai tenu ! Je ne vais pas me plaindre, même si les circonstances m’ont été défavorables. Je suis heureux de cette médaille !"