Major CSGO : New Legend Stage - le résumé.

Le New Challenger Stage fini, le New Legend Stage l'a suivi. Après ces 4 jours de compétitions revenons sur les derniers matchs avant les phases finales de la compétition.

La seconde étape du Major de CSGO, les New Legend Stage, s’est finie ce mardi soir.

Huit équipes étaient déjà qualifiées pour cette étape durant l’année via les points RMR (Regional Major Ranking) et les huit autres sont celles dont nous avons parlé il y a quelques jours à la fin du New Challenger Stage.

On retrouvait donc dans les deux premiers rounds, les équipes d'Evil Geniuses, G2, Gambit, Liquid, Vitality, Navi, NIP, Furia pour les équipes qualifiées de base et donc Faze, Copenhagen Flames, Ence, Entropiq, Virtus Pro, Heroic, Mouz et Astralis qui viennent tout droit du premier stage de la compétition.

Rounds 1 et 2

Après deux premiers rounds de mise en forme pour les équipes, les premières équipes à être en difficulté sont déjà connues.

Les équipes étant en 0-2 étaient donc Mouz, Vitality, Evil Geniuses, Ence. Ces 4 équipes ont dû se battre pour gagner les matchs pour encore avoir une chance d’aller chercher une possible qualification.

Dès le round suivant, Ence s’est fait éliminer par Mouz sans trop de problèmes sur 2 cartes à 0.

Tandis que Vitality s’en est sorti après avoir perdu la première carte, mais en gagnant les deux suivantes.

Ces deux premiers rounds n’ont pas offert de grandes surprises à l’exception d’Entropiq s’imposant face à l’équipe de Gambit ou bien quelques belles affiches, comme un match que beaucoup de monde attendait, Astralis contre NIP.

D’un côté, Astralis l’organisation danoise tenante du titre, de l’autre, l’équipe suédoise ne Ninja in Pyjamas.

La particularité de match était Nicolaï « Dev1ce » Reedtz. Ce joueur de talent a quitté, il y a quelques mois, l’équipe à l’étoile pour rejoindre l’équipe des NIP. Au début du Major, Emil « Magisk » Reif disait chez HLTV qu’il voulait prouver à Dev1ce que quitter Astralis n’était pas la bonne décision selon lui. Mais malgré cette motivation, les NIP n’ont fait qu’une bouchée d’Astralis en gagnant 16 rounds sur les 17 joués lors de ce match. Un 16 - 1 sur Inferno dont l’équipe danoise se souviendra.

Ensuite l’affiche Vitality, la seule équipe 100 % francophone en compétition, contre une autre équipe danoise, Heroic. L’équipe française n’a pas su s’imposer et s’est donc retrouvée en 2-0.

Round 3

Dans ce troisième round, on retrouvait donc un derby danois Astralis contre Heroic qui se soldât par une défaite de l’équipe la plus récompensée de l’histoire de Counter-Strike.

Un autre match affrontant deux équipes européennes avait lieu dans ce round, Faze contre les Copenhagen Flames. Les deux équipes ne s’étant pas rencontrées lors du stage précédent ont donc pu se juger, sur une courte durée... Car l’équipe danoise mit fin au match rapidement sur un 16 à 6.

Dans les autres matchs, une confrontation de deux équipes CIS (Europe de l’Est et Russie) avait lieu. Virtus Pro contre Gambit qui fut gagné par cette dernière sur le 30ᵉ et dernier round du match.

Le dernier match était une confrontation américaine avec Liquid qui représentait le nord et Furia le sud du continent. L’équipe brésilienne se voit finir la carte sur un 16-9 et partir en 2 victoires pour une défaite alors que Liquid s’est retrouvé en 1-2, dos au mur.

À la fin de ce troisième round, deux équipes avaient déjà leur ticket d’entrée pour les phases finale de la compétition. Navi et G2 se retrouvent en quart de finale en n’ayant perdu aucunes cartes.

Round 4

Le round 4 quant à lui nous a offert bien des surprises.

Retrouver Faze contre Liquid ou Astralis contre Vitality en matchs éliminatoires était surprenant.

Après une première carte menée par Faze, Liquid a essayé de s’accrocher sur la suivante, mais Faze résistait et a su atteindre et gagner le double overtime pour éliminer l’organisation américaine sur un 1 contre 1 de Helvijs « broky » Saukants contre Gabriel « Fallen » Toledo.

Le match Astralis contre Vitality était également très serré. Les deux équipes ont d’abord gagné la carte choisie par l’autre. Sur la dernière carte, Vitality s’impose sur un score de 16 à 13 et élimine l’équipe danoise. L'équipe danoise avait gagné les 3 derniers Majors de CSGO elle n'avait plus été éliminée de cette compétition depuis 2018.

Du côté des qualifications, Furia s’est qualifiée en gagnant contre la surprise Entropiq qu’on ne voyait pas forcément arriver à ce niveau. Malgré des moments où l’équipe CIS montrait une qualité de jeu et une capacité de tenir sur la longueur.

Gambit s’est imposée face à l’équipe suédoise de NIP en 2 cartes à 0 pour accéder aux quarts de finale. Enfin Heroic prit sa revanche contre les Copenhagen Flames qui les avait battus lors du New Challenger Stage.

Round 5

Comme lors du New Challenger Stage, il s’agit de la dernière chance pour 3 équipes sur 6 de se qualifier dans les phases finales.

L’équipe francophone de Vitality s’est imposée contre les Entropiq où les deux premières cartes étaient très serrées et sur la dernière carte, Vitality a été parfais sur tous les fronts et s’est imposé en 16 à 5.

Du côté de Virtus Pro contre Faze, les trois cartes étaient toutes très équilibrées et malgré une équipe de Faze en forme montrant de belles actions, Virtus Pro gagna un ticket pour les quarts de finale

Enfin le match de NIP contre Copenhagen Flames. Les deux équipes avaient énormément de répondant sur chaque round.

Après une égalisation sur Ancient, la dernière carte, par les CPH Flames, Les NIP, équipe suédoise s’est réveillée en overtime pour avoir le privilège de jouer devant son public lors des quarts de finale.

La dernière étape, le New Champions Stage ou les phases finales, commence ce jeudi 04 novembre. Il s'agit de la première compétition avec un public, depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Deux matchs par jours seront joué jusqu'à dimanche jour de la grande finale. L'équipe gagnante remportera 1 000 000$.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be