Suite de nos interviews sur les joueurs officiels FIFA20 des clubs de football de la Jupiler Pro League. Cette semaine, place à Anthony "Rego" Rocchetti du Royal Excel Mouscron.

Le jeune Louviérois de 23 ans retrace son parcours, de ses débuts jusqu'à sa présélection en équipe nationale. Habitué des tournois en Belgique, il nous parle également de son arrivée dans le club mouscronnois, de la ePro League ainsi que de ses autres objectifs.

Pour ceux qui ne te connaîtraient pas, pourrais-tu brièvement te présenter à nos lecteurs ?

Je m'appelle Anthony Rochetti, alias "Rego". J'ai 23 ans et je suis le représentant officiel FIFA20 du club de Mouscron.

Cela fait quelques années maintenant que je parcours la Belgique pour faire des tournois compétitifs. Et enfin, cette année, j'ai réussi à décrocher un contrat professionnel !

Je joue aux jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, je dirais depuis que j'ai sept ou huit ans ! J'ai commencé sur la première Playstation. En fait, je me rends compte que j'ai toujours joué aux simulations de football. Les autres jeux ne m'intéressaient pas vraiment, sauf parfois GTA entre amis mais c'était relativement rare. Ce que j'aime le plus ce sont les jeux de sport en général, et évidemment les simulations de football en particulier ! J'y ai joué sur toutes les consoles de Sony et je suis aujourd'hui passé sur Xbox.

C'est drôle mais j'ai commencé à jouer sur Pro Evolution Soccer 6 ! Malheureusement, l'édition suivante ne m'a pas du tout plu et j'ai donc sauté le pas sur FIFA07. Je les ai tous achetés depuis ! (rires)

© REGO

Cela a été ta porte d'entrée dans le sport électronique?

Non, j'ai réellement commencé à m'intéresser à la compétition vers FIFA15. Mon école organisait un tournoi et mon esprit de compétiteur m'a poussé à m'y inscrire afin de jauger mon niveau par rapport à d'autres joueurs. Jusque-là, je ne jouais jamais en ligne. Je m'y suis donc rendu et je m'y suis fait complètement laminer ! (rires). Mais bizarrement, cela m'a donné envie de continuer. Je n'avais pas l'intention de rester sur un tel échec !

C'est là que j'ai fait la rencontre de Quentin "ShadooW" Vande Wattyne (ndlr : actuel joueur FIFA du Standard de Liège) et d'un petit groupe de joueurs. À partir de cet instant, j'ai commencé à les suivre et à me déplacer en tournoi de manière régulière jusqu'à me faire repérer par ma première équipe : EGO.

Quel a été ton parcours pour intégrer un club de division1 tel que Mouscron ?

C'est simple, la saison dernière, j'ai tenté ma chance dans les qualifications organisées par le club de Mouscron pour trouver son joueur "amateur". J'ai eu la chance d'être sélectionné pour représenter le club à la ePro League. Malheureusement, j'ai raté les playoffs de peu. Ce qui ne nous a pas empêché de remporter le titre de champion de Belgique grâce à "ShadooW" qui représentait Mouscron à l'époque.

Après ça, ils ont toujours continué à suivre mes résultats dans les différents tournois que j'ai fait. Et quand leur joueur professionnel est parti, ils ont fait appel à moi pour le remplacer. Je pense que le fait de l'avoir battu un peu plus tôt lors d'un tournoi en France (ndlr : la Maximus Cup) a joué en ma faveur !

Comment s’est passé ton intégration au club ? As-tu eu droit à une présentation officielle à l’équipe ?

J'ai eu droit à une présentation officielle à l'équipe lors du shooting photo du club en début de saison. C'était vraiment très chouette ! En dehors de ça, le club organise chaque année un tournoi FIFA où quelques joueurs du noyau A tentent leur chance. Cela me permet aussi d'être en contact avec eux à ce moment-là.

J'ai également été présenté au public via les réseaux sociaux du club. C'est d'ailleurs quelque chose de fou parce que depuis lors, je reçois régulièrement des messages d'encouragement de supporters lorsque je suis en tournoi !

Aujourd'hui, je pense avoir rencontré tout le monde là-bas. Mouscron est un club familial où tout le monde se connait.

© Royal Excel Mouscron | Notélé

Tu vas donc représenter le club pour la prochaine eProLeague en tant que joueur professionnel, quel est ton objectif pour le tournoi ?

Comme tout le monde, c'est la gagner ! Ceci dit, je vais l'aborder match par match et essayer d'aller le plus loin possible. Cela dépendra de ma forme à ce moment-là. En tant que joueur professionnel du club, je suis directement qualifié pour les playoffs donc tous les espoirs sont permis !

Est-ce que le club t'as fixé un objectif de résultat?

Pas vraiment non. Bien sûr, au plus loin je vais, au mieux c'est ! Mais on ne m'a pas mis de pression du style : "tu ne gagnes pas, tu es viré". Il ne faut pas oublier que nous sommes champions de Belgique en titre, cela serait incroyable de le gagner une deuxième fois consécutive ! Je ne me mets pas plus de pression avec ça, mais j'aimerais faire aussi bien cette saison. Je vais tout donner pour que le titre reste chez nous !

Continuons à parler de ton arrivée à Mouscron. Qu’est-ce que le club t’apporte au quotidien ?

En premier lieu, de la confiance. Ce qui est super important pour moi. Après, il y a également un soutien financier. Le fait de représenter un club de Jupiler Pro League offre aussi certaines opportunités en termes de visibilité. Le club édite un magazine qu'il distribue aux supporters lors des matchs et dans lequel j'ai déjà fait une apparition.

Je suis énormément soutenu par les supporters mais aussi par les équipes d'âge. Je reçois pas mal de messages de jeunes joueurs du club qui m'encouragent ! Cela me fait très plaisir et cela me donne encore plus l'envie de tout donner pour eux.

Quelle est la différence entre une structure esport classique et un club de football ?

J'ai eu la chance de faire partie de plusieurs structures dites "classiques". Notamment EGO et Epsilon.

Pour moi, c'est un peu semblable si ce n'est qu'un club de football est plus connu du grand public et me permet de toucher plus de monde. Les structures classiques ne sont pas à dénigrer pour autant ! Elles peuvent également t'apporter ce dont tu as besoin.

Mais il est vrai qu'à Mouscron, j'ai la chance d'avoir une rentrée d'argent régulière et stable, en plus de tous les autres avantages.

À quoi ressemble ta préparation avant un tournoi?

Je m'entraîne beaucoup avec des personnes dont je connais le niveau. J'essaye de me reposer un maximum et de bien m'alimenter afin d'arriver le jour J dans les meilleures conditions possibles.

Hormis la eProLeague, quels sont tes objectifs sous la vareuse du club ?

Essayer de bien figurer dans chaque tournoi auquel je participe. Je compte prendre part à quelques gros tournois cette saison, notamment un au Luxembourg prochainement. Et j'espère que LouvardGame va continuer à proposer du FIFA dans ses tournois.

On a justement pu te voir à l'oeuvre à la LouvardGame4.4 le week-end dernier. Quel a été ton parcours ?

J'ai terminé premier de mon groupe en étant invaincu. Il était pourtant assez relevé avec, par exemple, Jason "Ardixa" De Villers (ndlr : ancien joueur professionnel du Sporting de Charleroi). J'étais à ce moment-là assez confiant. Puis il y a eu une pause de quelques heures où j'ai perdu ma concentration.

Je me suis incliné en huitième de finale face à Aurelio "Aurelinho" Coster (ndlr : troisième du tournoi). C'est un joueur que je connais très bien, que j'ai déjà battu dans le passé. C'est une petite contre-performance de ma part, je suis déçu. D'autant que la LouvardGame est un tournoi qui me tient à coeur, j'y ai déjà été plusieurs fois finaliste lors des saisons précédentes.

En tout cas, cela me donne un coup de boost pour les prochains tournois !

© URBSFA

Les eDiables Rouges, tu y penses ? C’est un objectif ?

Cela fait partie de la carrière d'un esportif. Je ne connais personne qui refuserait une sélection. Cela reste bien évidemment un objectif dans un coin de ma tête. Si des qualifications ont à nouveau lieu un jour, je ferai tout pour être présent et me sélectionner. Mais pour le moment, ma priorité reste l'ePro League. Le reste, on verra après.

Est-ce que tu as déjà eu l’occasion d’affronter les joueurs de Mouscron ?

Oui, il y a certains joueurs du noyau A qui participent au tournoi FIFA annuel organisé par le club. Je pense à Frank Boya et Benjamin Van Durmen notamment.

Qui est le meilleur selon toi ?

Benjamin Van Durmen a un bon niveau sur le jeu. Je n'ai jamais eu l'occasion de l'affronter mais il parait qu'Alexandre Ippolito se débrouille plutôt bien aussi. Il m'a même demandé quelques conseils pour ses FUT Champions (rires).

Ils ne sont pas joueurs de football professionnels pour rien. Ils ont une certaine vision du jeu et cela les aide beaucoup sur FIFA.

Un petit mot sur la loi belge interdisant l’achat de pack de joueurs avec de l’argent réel. À quel point est-ce pénalisant pour un joueur pro ?

C'est triste à dire mais c'est hyper pénalisant ! À l'heure actuelle, la compétition sur FIFA se résume à FUT (ndlr : mode de jeu où il est possible d'acheter des joueurs afin de les faire évoluer ensemble). Et pour y être compétitif, il faut dépenser jusqu'à 3000€ dans le jeu pour avoir une bonne équipe.

Je ne sais pas si c'est un bien ou un mal mais en Belgique, on doit se battre avec nos armes. J'espère en tout cas que cette interdiction va s'étendre à d'autres pays afin que l'on ne subisse plus cette concurrence déloyale.

Un petit pronostic sur la place finale de Mouscron cette saison en Jupiler Pro League ?

Ils avaient super bien entamé la saison ! Là, cela ralenti un peu mais je verrais bien un top8, une qualification en playoffs II et essayer de jouer l'Europe pour la saison prochaine !

Merci d'avoir pris le temps de nous répondre, je te laisse le traditionnel mot de la fin.

Je remercie les supporters mouscronnois qui sont à fond derrière moi ! Et merci à tout le staff pour la confiance qu'il me témoigne au fil des jours. Je vais tout faire pour leur rendre au mieux avec mes résultats.