L'année 2020 aura été bien triste pour les passionnés de CS:GO. La quasi-totalité des LANs ayant été annulée à cause de la pandémie de coronavirus, les joueurs et spectateurs auront dû se contenter de compétitions en ligne ou à huis clos.

C'est également la première fois qu'aucun "Major" de la discipline n'aura été organisé, et ce, depuis la création du label en 2013.

Alors que la nouvelle année semblait malheureusement prendre la même direction que la précédente avec l'annulation du Major de printemps, Valve a enfin donné une lueur d'espoir à sa communauté. L'éditeur de CS:GO vient en effet d'annoncer la tenue de son prochain tournoi majeur d'ici la fin de l'année !

Celui-ci se déroulera du 23 octobre au 7 novembre 2021 dans la capitale suédoise, Stockholm. Afin de redonner tout son prestige à la compétition, Valve fera confiance à la société roumaine PGL pour organiser l'événement. Histoire de marquer le coup, ce Major sera doté de deux millions de dollars, ce qui en fait le tournoi de la série le plus doté de l'Histoire !

Les vingt-quatre meilleures équipes du monde, toutes invitées en fonction de leur classement régional, s'y retrouveront donc afin de tenter de remporter l'un des plus prestigieux titres de la saison ! Un système de divisions (Legends, Challengers, Contenders) y sera à nouveau appliqué afin de proposer un spectacle de qualité aux nombreux supporters.

Si les conditions le permettent d'ici là, ce "PGL Major Stockholm" tiendra ses phases finales à l'Ericsson Globe. Le stade, ayant une capacité d'environ 15.000 places, devrait être ouvert au public à partir du 4 novembre. Quoi qu'il arrive, le tournoi sera retransmis en intégralité sur les plateformes dédiées et, pour la première fois, en qualité 4K 60fps.

Afin de proposer du contenu inédit aux spectateurs, PGL annonce d'autres nouveautés concernant sa production audiovisuel : arrivée de la réalité augmenté, création d'un nouvel HUD personnalisé et d'autres surprises qui seront dévoilées en temps voulu.

Reste maintenant à espérer que la pandémie permette la bonne tenue de l'événement. Rappelons que la Suède, pays qui accueillera ce Major, n'est pas épargné par le virus et semble payer aujourd'hui la stratégie passée de son gouvernement. La situation sanitaire du pays se détériore de jour en jour et les hôpitaux sont aujourd'hui presque tous saturés.

Croisons les doigts pour que la situation globale s'améliore et que les compétitions physiques reprennent petit à petit, avec en ligne de mire, ce Major !