Une semaine seulement après sa victoire en Coupe de France, la structure Supremacy réalise le doublé en remportant la French Pro-Am League.

Le championnat officieux de France, organisé par le site communautaire NBA2KFR, s'est terminé hier soir par une grande finale opposant les structures de la division "Elite" Supremacy et BzK eSport. Cette ultime rencontre marquait la fin de la troisième saison du championnat et l'aboutissement de nombreuses heures de travail de la part des bénévoles de l'organisation.

© NBA2KFR

La French Pro-Am League réunit chaque année des dizaines d'équipes autour de la licence NBA2K. Afin de proposer du challenge à tous les joueurs, trois divisions étaient au programme : Elite, Pro et Amateur.

La catégorie "Elite" regroupait huit des meilleures équipes francophones dont Supremacy et son Belge Bryan "Badjian" Badjie. Plusieurs clubs de basketball professionnel étaient également représentés : Nanterre Gaming, Paris Basketball Gaming, Elan Chalon ...

Après quatorze journées endiablées de phase régulière, c'est Supremacy qui va arracher le premier ticket pour la finale après avoir survolé le classement (13V - 1D). Ils y seront rejoints par SAS 2K (devenu BzK eSport) et leurs onze victoires pour trois défaites. Nous avons donc eu droit à une revanche de la demi-finale de Coupe de France jouée quelques jours plus tôt.

© NBA2KFR

Notre compatriote, gravement brûlé à la main et incertain quant à sa participation, a tout de même tenu toute la rencontre et a été partie prenante du résultat final. Supremacy, tenant du titre, va démarrer la partie pied au plancher et remporter la première manche 63 à 59.

La magie d'une grande finale opérant, BzK eSport va réussir à renverser la vapeur lors de la deuxième manche en égalisant à un partout après sa victoire 62 à 56.

Le suspense était total puisqu'une manche décisive allait sceller le sort de la compétition. Grâce à un excellent Mastour, certainement frustré de ne pas avoir eu sa chance lors de la draft de la NBA2K League, Supremacy va contrôler le match et finir par s'imposer 66 à 59.

La structure s'offre ainsi le titre officieux de championne de France pour la deuxième année consécutive et réussit le doublé coupe-championnat de l'Hexagone !