La FIFA eClub World Cup se jouait ce week-end à Milan. Réunissant les 24 meilleures structures du monde, le tournoi a sacré une équipe américaine pour la première fois de son histoire.

C'était l'événement le plus attendu de ce début d'année pour les passionnés de la simulation de football d'EA Sports. Après des semaines de qualifications endiablées, la FIFA eClub World Cup pouvait enfin donner son coup d'envoi ce week-end. Les structures les plus compétitives de la planète se sont donc affrontées durant trois jours afin d'élire la meilleure d'entre elles sur FIFA20.

Des équipes de renom étaient bien évidemment présentes pour l'événement : Ellevens (équipe lancée par Gareth Bale), Fnatic, Hashtag United, FaZe Clan, Nordavind, ... De nombreux clubs de football étaient également au départ de cet événement : Manchester City, l'Olympique lyonnais, l'AS Rome, le Sporting Portugal, le FC Bâle, ...

En tout, 24 équipes ont fait le déplacement pour tenter de ramener le titre tant convoité à la maison ainsi qu'une part des 100.000$ mis en jeu ! Chacune d'elles était composée pour l'occasion d'un joueur PS4 et d'un joueur Xbox One, offrant ainsi la possibilité de créer des 1v1 et des 2v2.

D'abord versées dans quatre poules de six, les équipes se sont affrontées au rythme de deux matchs en solo suivis d'une rencontre en duo. Chaque match rapportait des points (3-1-0) et les quatre meilleurs de chaque poule au terme de cette phase se qualifiaient pour les playoffs.

© FIFA

Cette première étape a vu quelques surprises avec, notamment, l'élimination de Manchester City et de l'OL eSports. Fnatic a en revanche survolé les débats en engrangeant 34 points sur les 45 possibles.

La phase de playoffs s'est jouée dans un arbre à élimination directe, avec un 1v1 suivi d'un 2v2 et d'un éventuel ultime 1v1 pour départager les équipes si besoin.

Les favoris encore présents ont tenu leur rang en se qualifiant facilement pour les demi-finales. On notera tout de même la présence d'Ellevens, la toute nouvelle structure lancée par l'ailier du Real Madrid : Gareth Bale.

Cette dernière, opposée à Fnatic, n'avait pas les faveurs des bookmakers quant à une qualification en finale. Et pourtant, après avoir perdu le premier match, les joueurs ont su relever la tête et remporter les deux suivants afin de filer tout droit en grande finale de cette eClub World Cup !

L'autre demi-finale opposait l'AS Rome à la structure américaine Complexity Gaming. Cette dernière, en pleine bourre sur CS:GO pour le moment, a su également se transcender sur FIFA20 afin d'accrocher son ticket pour l'ultime duel.

© FIFA

Finale inédite donc cette année entre Ellevens et Complexity Gaming, l'Europe face à l'Amérique. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le spectacle aura été au rendez-vous, les joueurs nous offrant un suspense insoutenable jusqu'à la dernière minute.

Le joueur de chez Complexity, Joksan "Joksan" Redona, va s'adjuger le premier round 2 à 0, obligeant ainsi une victoire de ses adversaires lors du 2v2 suivant sous peine d'élimination. C'est ce que vont réussir à faire Pedro Henrique "Resende" Soares et Ethan "EthxnH" Higgins en arrachant la victoire 2 à 1 et forçant ainsi un match décisif.

Max "MaXe" Popov (Complexity) face à Pedro Henrique "Resende" Soares (Ellevens), l'un des deux jeunes hommes allait propulser son équipe sur le toit du monde. Le scénario, digne d'une finale, va envoyer les deux joueurs à la loterie des pénaltys ! C'est finalement "MaXe" qui sortira vainqueur de la joute, offrant ainsi à Complexity Gaming son premier titre de meilleur club du monde sur FIFA.