Cette première saison (sous sa nouvelle forme) de la Call of Duty League, le circuit professionnel officiel dédié au FPS d'Activision, restera dans les annales pour les joueurs, franchises et spectateurs. Ce qui s'annonçait comme une véritable tournée mondiale a finalement dû être métamorphosé en une gigantesque compétition en ligne en raison des restrictions sanitaires liées au coronavirus.

© Activision

Les nombreux fans et spectateurs attendus tout au long de la saison dans les différentes étapes physiques organisées par les franchises ont donc dû ronger leur frein et se contenter des diffusions commentées proposées sur YouTube. Tout cela n'a cependant pas entamé le moral des troupes puisque les joueurs ont proposé un spectacle de grande qualité, les six millions de dollars de cashprize y étant certainement pour quelque chose...

Après une saison classique jouée du 24 janvier au 27 juillet et remportée par Atlanta FaZe, les douze franchises engagées dans la compétition se sont retrouvées pour un dernier baroud d'honneur à l'occasion des playoffs. Cette ultime phase, jouée dans un arbre à double élimination et au meilleur des cinq manches (BO5) jusqu'à la finale (BO7), a donc opposé les équipes en fonction de leur statut de tête de série remporté lors de la saison régulière.

© Activision

Malgré la motivation de chacun, le nom des deux finalistes était prévisible puisqu'il s'agit des deux premiers de la phase classique de la compétition : Atlanta FaZe et Dallas Empire. Après s'être livré un duel à distance tout au long de la saison, ces deux franchises avaient l'occasion de démontrer définitivement leur supériorité en battant leur adversaire du jour et en remportant ainsi le titre tant convoité.

La grande finale, répétition de la finale du Winner Bracket, n'a malheureusement pas réellement fait preuve d'un suspense insoutenable. En confiance après avoir battu son adversaire lors du tour précédent, et après avoir une manche d'avance suite à la remontée d'Atlanta FaZe de l'arbre inférieur, Dallas Empire ne va laisser aucune chance à son adversaire en enchaînant les points. C'est une victoire 5 à 1 qui va finalement clôturer cette saison 2020 de la Call of Duty League et ainsi sacrer les Dallas Empire en tant que meilleure franchise de l'année.

© Activision

Vu la renommée de la compétition et le statut professionnel qui y est lié, il ne reste désormais plus qu'à espérer que le Belge évoluant avec la Team WaR dans la division inférieure, Bjarne "Denza" Sleebus, puisse intégrer la catégorie reine pour la saison prochaine. Notre compatriote a en tout cas montré à de nombreuses reprises qu'il avait le niveau nécessaire pour relever un tel défi !