Après des mois de compétition joués dans le cadre des Ignition Series, le circuit chapeauté par Riot Games mais dont les tournois étaient organisés par des tiers, l'éditeur de Valorant s'apprête enfin à lancer son premier tournoi officiel : le First Strike.

Pour cette grande première, Riot Games a vu les choses en grand avec pas moins de huit tournois simultanés qui couvriront autant de zones régionales. Bien entendu, l'Europe et l'Amérique du Nord seront sous les feux des projecteurs en réunissant les meilleures équipes actuelles de la planète Valorant !

Sur notre Vieux Continent, ce sont huit équipes qui s'affronteront pour décrocher une part des 85.000€ mis en jeu ainsi que le premier titre officiel de la discipline. De G2 Esports à la Team Liquid en passant par FunPlus Phoenix ou encore Prodigy, les meilleures structures européennes ont réussi à se qualifier pour l'événement.

Parmi elles, nous aurons la chance de voir deux de nos compatriotes prendre le départ de la compétition : David "Davidp" Prins (G2 Esports) et Adil "ScreaM" Benrlitom (Team Liquid). Les deux hommes feront partie des équipes favorites à la victoire finale et devraient porter haut les couleurs de la Belgique.

Notez que G2 Esports a remporté sa place dans la compétition grâce à la disqualification de Guild Esports. Cette dernière a pourtant battu G2 Esports lors du match décisif de la première qualification mais a ensuite été exclue suite à l'utilisation frauduleuse d'un bug présent dans le jeu !

Pour l'anecdote, sachez qu'un troisième Belge a également failli se retrouver au départ de ce First Strike. Kévin "Ex6TenZ" Droolans, ancien joueur professionnel de Counter-Strike, a malheureusement échoué lors de l'ultime match de la deuxième qualification avec son mix "L'institut" en s'inclinant 1 à 2 face à Prodigy.

© Riot Games

Place désormais au Main Event de la compétition qui débutera le jeudi 3 décembre pour se terminer trois jours plus tard par sa grande finale. Les équipes qualifiées s'y affronteront dans un arbre à élimination directe et au meilleur des trois manches (BO3) jusqu'à la finale jouée en BO5.

Après quelques semaines de repos bien mérité, les structures feront donc leur rentrée à l'occasion de ce First Strike, ce qui pourrait peut-être rebattre certaines cartes. G2 Esports arrivera-t-elle à continuer sur sa lancée et prouver qu'elle est toujours la meilleure équipe en Europe? Début de réponse d'ici quelques jours...