La polémique suscitée la semaine dernière et accusant un ou plusieurs employés d'EA Sports d'avoir vendu illégalement des cartes FUT à certains joueurs a malheureusement été confirmée par l'éditeur du jeu !

Il semblerait donc bien qu'un marché parallèle, dirigé par quelqu'un en interne, ait permis à quelques opportunistes, moyennant une certaine somme d'argent, d'acquérir de manière illicite des cartes rares dans le mode de jeu "Ultimate Team" de FIFA.

C'est en tout cas ce que l'éditeur du jeu a annoncé lors d' un communiqué publié sur son site internet. Celui-ci affirme également n'être qu'au début de son enquête ! Les faits étant maintenant avérés, EA Sports va désormais pousser ses investigations jusqu'à retrouver le ou les fautifs et prendre les mesures adéquates.

Concernant les comptes des joueurs ayant bénéficié de ces avantages, ils seront tout simplement bannis et leur propriétaire (si identifié) exclu de toute compétition officielle.

"Le comportement présumé est inacceptable et nous ne tolérons en aucun cas l'octroi ou l'achat d'objets de joueurs en échange d'argent. Cette pratique va à l'encontre de l'intégrité compétitive du jeu et constitue une violation du contrat d'utilisation d'EA." peut-on lire dans le communiqué.

Jusqu'à présent, ces agissements ne concerneraient qu'" un très faible nombre de comptes et d'objets". Mais la fraude est suffisamment grave que pour qu'EA Sports continue ses recherches du ou des coupables.

© EA Sports

L'éditeur précise également que ce genre de pratique est parfois tolérée (l'action directe d'EA sur un compte individuel). C'est notamment le cas lorsque qu'un joueur supprime accidentellement du contenu de son compte, ou simplement en cas de problème technique menant à une disparition d'objet. Des tests sont également parfois effectués sur les serveurs et amènent alors les développeurs à fournir du contenu à certaines personnes.

Enfin, quelques sportifs, partenaires ou employés de la maison peuvent également acquérir certaines cartes via un octroi discrétionnaire de la part de l'éditeur. Système qui est actuellement suspendu jusqu'à nouvel ordre.

Enfin, le communiqué se termine par ces quelques lignes : "Une fois de plus, nous apprécions grandement l'engagement et le soutien de la communauté FIFA pour nous aider à identifier ce problème et nous continuerons à fournir des mises à jour au fur et à mesure que l'enquête progresse vers sa conclusion." .

© EA Sports

En revanche, malgré toute l'empathie affichée par l'éditeur, aucune information n'a filtré concernant une éventuelle indemnisation pour les joueurs étant restés dans les clous et donc potentiellement lésés par cette histoire.

Il ne reste maintenant plus qu'à attendre la conclusion de l'enquête pour connaitre tous les tenants et aboutissants de cette histoire...