L'E-Sports Entertainment Association (ESEA), créée en 2003, est devenue au fil du temps la plateforme de référence pour tous les joueurs de Counter-Strike. Servant aujourd'hui de base pour des compétitions telles que la Mountain Dew League (MDL) ou diverses qualifications pour des tournois majeurs de la discipline, elle s'est aussi ouverte à la scène "amateur" en organisant ses propres championnats, avec classement par divisions, relégation et prix conséquents.

Afin d'avoir la main mise sur tous les aspects de la compétition, l'ESEA a même développé son propre système anti-triche ! Ce dernier est d'ailleurs régulièrement la cible des joueurs, ceux-ci l'accusant de ne pas être assez fiable.

Cerise sur le gâteau, la plateforme oblige les joueurs à évoluer sur ses propres serveurs afin de parer à certains abus et ainsi proposer à sa communauté la meilleure expérience de jeu possible !

© ESEA

Aujourd'hui, l'ESEA fait un nouveau pas vers le grand public en annonçant la création de nouveaux tournois bimensuels. Séparés en deux zones géographiques (Amérique du Nord et Europe), ces nouvelles compétitions seront ouvertes à tous, auront lieu deux fois par mois et seront dotées de 4.000$ (3.000$ au vainqueur, 1.000$ au second) par région.

Néanmoins, business oblige, la première "Cup" européenne ne sera accessible qu'aux joueurs ESEA Premium (5,83$ par mois) ou Insider (12,50$ par mois). Cette première édition sera jouée en une manche gagnante (BO1) jusqu'à la finale. Les deux dernières équipes encore en lice seront alors invitées à disputer des playoffs (BO3) en compagnie de deux équipes invitées.

Ce système, résolument tourné vers un format court, ne devrait plaire que moyennement aux équipes de calibre supérieur. En effet, les matchs en une manche gagnante ne permettent aucune erreur ou baisse de rendement et la multiplication des rencontres tendent forcément vers ce cas de figure à un moment ou un autre. Ce format laisse donc une chance à toutes les équipes engagées, ce qui ne sera pas forcément du goût de tout le monde...

Les deux premiers tournois de la zone Europe se joueront à ces dates :

© ESEA

En marge de l'annonce de ces nouveaux tournois, ESEA en a profité pour présenter quelques nouveautés et ajustements concernant son système de classement. Soucieux d'apporter plus de transparence à son système de MMR (Matchmaking Rating), la plateforme a remanié les rangs S et G. Les joueurs n'auront désormais plus à se soumettre à un processus de qualification pour obtenir une promotion (ou éviter une relégation) puisque le classement jusqu'aux rangs S et G dépendra uniquement du MMR et ne sera plus affecté par le jugement des autres.

Le MMR d'un joueur se verra dès à présent attribuer une valeur numérique pour indiquer dans quelle mesure il est proche d'un classement supérieur ou inférieur, tous les joueurs actuels de rang G commençant à 7.000 et les joueurs de rang S à 8.250.

Pour terminer, un nouveau système a également été ajouté afin de pénaliser les joueurs inactifs et de rendre les matchs aussi équitables que possible.