Depuis le retrait annoncé puis acté de Fortnite de l'App Store, Epic Games ne cesse de plaider sa bonne foi et emploie tous les moyens juridiques possibles pour tenter de forcer le retour de son jeu mobile sur les plateformes d'Apple.

Sans succès jusqu'à présent, les joueurs évoluant auparavant sur iPhone ou autre iPad sont désormais orphelins de leur Battle Royale favori !

© Epic Games

Fin de semaine dernière, c'est Epic Games qui avait relancé les débats en déposant une nouvelle requête contre Apple afin de forcer ce dernier à réintégrer Fortnite dans sa boutique, au moins le temps qu'un jugement soit prononcé.

Cela n'a manifestement pas été du goût de la marque à la pomme puisque l'on a appris aujourd'hui que cette dernière vient à son tour de déposer une nouvelle pièce au dossier, réclamant cette fois des dommages et intérêts à Epic Games pour avoir violé les règles de son App Store.

Le mépris flagrant d'Epic pour ses engagements contractuels et autres fautes a causé un préjudice important à Apple. Si elle n'est pas contrôlée, la conduite d'Epic menace l'existence même de l'écosystème iOS et sa formidable valeur pour les consommateurs.
Extrait du document introduit par Apple

Pour rappel, Epic Games avait, lors de la mise à jour du 13 août dernier, permis à ses utilisateurs de réaliser des microtransactions directement via le jeu, sans passer par Apple et les privant ainsi des 30% de commission contractuels.

Les deux entreprises continuent donc de camper sur leurs positions, l'une prenant cela pour un "simple" différent financier alors que l'autre en fait une question de principe et de liberté. Jusqu'à présent, c'est Apple qui a eu l'avantage après un premier jugement provisoire de la juge Yvonne Gonzalez Rogers, donnant raison à la firme de Cupertino quant à sa décision.

Suite des hostilités le lundi 28 septembre 2020, date à laquelle Apple et Epic Games se retrouveront de nouveau face à face devant les tribunaux. Affaire à suivre donc...