Les League of Legends European Championship (LEC), le championnat d'Europe de la discipline, ont connu une année dont se souviendront longtemps les nombreux fans de League of Legends. Entre report attendu, annulation redoutée et finalement un passage entièrement en ligne, ces LEC marqueront d'une pierre noire cette année 2020.

© Riot Games

Tout cela n'a cependant nullement nuit au spectacle proposé par les équipes mais également par tout le staff de la compétition, ce dernier n'ayant d'ailleurs pas hésité à proposer du contenu original en dehors du jeu comme des clips musicaux de grande qualité ou encore des happenings dignes des émissions de télévision conventionnelle.

Une Belge a d'ailleurs été partie prenante de cette aventure : Eefje "Sjokz" Depoortere. Notre compatriote a, une nouvelle fois, revêtu son costume de présentatrice afin d'illuminer le plateau de son sourire et de ses compétences.

© Riot Games

Pour cette nouvelle édition estivale, ce sont comme à l'accoutumée dix équipes qui se sont affrontées durant de longues semaines afin de tenter de décrocher le titre européen ainsi qu'une part des 200.000€ mis en jeu.

La première étape a permis à chaque structure de s'affronter à deux reprises jusqu'à déterminer les six équipes continuant l'aventure en playoffs. Celle ultime phase était alors jouée dans un arbre à double élimination et au meilleur des cinq manches (BO5).

Parmi toutes les équipes engagées, une seule contenait un joueur belge dans ses rangs : Fnatic. Notre meilleur représentant sur League of Legends, Gabriël "Bwipo" Rau, y évolue en tant que top laner depuis 2018.

© Michal Konkol/Riot Games

La phase classique du championnat n'a pas réservé de réelles surprises quant aux noms des équipes qualifiées pour les playoffs. Rogue, MAD Lions, G2 Esports (seulement troisième), Fnatic, SK Gaming et Schalke 04 Esports ont tous accroché le précieux ticket les menant en phase finale de la compétition.

Fnatic et G2 Esports, dominant les LEC depuis de nombreuses saisons, faisaient office de grandissimes favoris à la victoire finale. Ce sont d'ailleurs ces deux équipes qui ont disputé la finale du Winner Bracket, dont Fnatic s'est sorti sur le fil en remportant la victoire 3 à 2. G2 Esports, peu habitué à ne pas dominer outrageusement ses adversaires, a donc dû affronter Rogue en finale du Loser Bracket afin de tenter de s'offrir une revanche en grande finale.

© Liquipedia

Au terme d'une rencontre à suspense, Rasmus "Caps" Borregaard Winther et ses équipiers finiront par venir à bout de leurs adversaires, 3 à 2, et filer en finale retrouver leur tombeur du tour précédent.

Malheureusement pour notre compatriote, Fnatic n'a pas réussi à réitérer la performance de sa précédente rencontre et finira par s'incliner sèchement 0 à 3, passant pour la deuxième saison consécutive à un cheveu du titre suprême de notre Vieux Continent.

Heureusement, les quatre premiers de ces LEC pourront très vite se consoler puisque chacun d'eux se sont qualifiés pour les prochains Worlds de League of Legends.

Ces championnats du monde, qui débuteront dès la fin de ce mois, marquent chaque année l'apothéose d'une saison bien remplie et, bien que probablement joués sans public, devraient une nouvelle fois proposer un spectacle de qualité aux millions de spectateurs présents sur les différentes retransmissions en direct.