Fondée en 2000, Ninjas in Pyjamas est l'une des plus anciennes et des plus prestigieuses structures esportives de la planète ! Ayant marqué à de nombreuses reprises l'histoire de Counter-Strike en en remportant de nombreuses compétitions majeures au fil du temps, NiP est aujourd'hui active sur plusieurs disciplines dont CS:GO, DOTA 2, FIFA, Rainbow Six Siege et Valorant.

© Ninjas in Pyjamas

Mais la structure est également la première à avoir lancé sa propre marque de matériel dédié au gaming, Xtrfy. Celle-ci compte d'ailleurs aujourd'hui parmi les plus renommées du secteur. Enfin, les Ninjas in Pyjamas sont aussi très engagés dans le monde éducatif au travers de diverses initiatives, dont certaines en partenariat avec le gouvernement suédois ! Notez aussi que NiP fait partie des membres fondateurs de la World Esports Association (WESA) aux côtés de Fnatic, G2 Esports, l'ESL ou encore le FaZe Clan.

Preuve de l'importance des Ninjas in Pyjamas dans l'écosystème esportif mondial, la superstar Emil “HeatoN” Christensen, ancien joueur professionnel de Counter-Strike pour la structure, a été le premier à rejoindre l'Esports Hall of Fame en juillet 2016 ! Sa carrière de joueur et de capitaine chez les Suédois l'a donc conduit à être considéré comme l'un des meilleurs joueurs de Counter-Strike de tous les temps !

Dernièrement, c'est sur le FPS à la mode, Valorant, que la structure a décidé de se lancer. Malheureusement, cette première saison n'a pas été à la hauteur de la renommée de cette dernière. Ayant pris part à toutes les manches du circuit des Ignition Series de Riot Games, NiP n'aura jamais su s'y imposer, cette dernière ayant dû se contenter d'une troisième ou quatrième place lors de chacune de ses apparitions.

Le coup de grâce pour l'ancienne line-up est intervenu au mois de septembre lors du dernier grand tournoi disputé par l'équipe, le BLAST Twitch Invitational. Une double défaite sèche, sans la moindre manche remportée, va en effet sceller le sort de certains joueurs au sein du cinq de base. Un électrochoc étant alors nécessaire, le staff décide de se séparer des Français Damien "HyP" Souville et Enzo "Fearoth" Mestari pour les remplacer par le Sudédois Saif "Sayf" Jibraeel et le Russe Egor "chiwawa" Stepanyuk.

Une fois de plus, la sauce a du mal à prendre et l'équipe ne parvient pas à se qualifier pour le First Strike, le premier tournoi officiel organisé par Riot Games.

Aujourd'hui, les Ninjas in Pyjamas profitent de l'intersaison et de l'absence de tournois majeurs pour tenter de préparer au mieux leur saison 2021. Afin de mettre toutes les chances de son côté, la structure s'est offert les services de deux nouveaux joueurs : le Russe Yaroslav "Jady" Nikolaev et le Belge Kévin "Ex6TenZ" Droolans.

Notre compatriote signe donc son retour aux affaires après sa retraite de Counter-Strike en tant que joueur professionnel. On connaissait la volonté du trentenaire de se relancer sur Valorant si une offre sérieuse lui parvenait, lui qui évoluait jusque-là dans le mix "StartedFromCS" qu'il avait créé à la sortie du jeu avec d'autres vétérans des FPS comme le Français Vincent "Happy" Cervoni ou encore le Suisse Mathieu "Maniac" Quiquerez.

Si cette équipe de vieux briscards avait plutôt bien entamé la pré-saison de Valorant, notamment en remportant le tournoi organisé par LeStream et en ayant atteint le podium de nombreuses autres compétitions, celle-ci aura fini par s’essouffler face à la force de frappe des structures professionnelles.

Après avoir forgé sa légende sur Counter-Strike, "Ex6tenZ" se voit donc offrir aujourd'hui une réelle chance de remettre le couvert sur Valorant.

"C'est un honneur pour moi de rejoindre NIP et je sais ce que cela signifie et ce que l'on attend de moi. C'est le genre d'équipe que vous représentez avec fierté. Lorsque j'ai pris ma retraite de Counter-Strike pour devenir coach, je me suis dit qu'il ne fallait pas se précipiter, car j'avais vraiment besoin de repos après les projets G2 et GamerLegion. J'ai pris des congés bien mérités et j'ai fait des choses que je voulais faire depuis longtemps. Je suis le champion incontesté du baby-foot de nos jours !

Au bout d'un an, Maniac m'a dit d'essayer VALORANT. Devinez quoi ? Le coup de foudre. Le jeu avait tout - d'immenses possibilités tactiques et de créativité - j'ai vraiment retrouvé ma passion pour le jeu de compétition. Je suis très heureux d'avoir choisi cette voie, et le but est évidemment de faire des Ninjas in Pyjamas l'équipe numéro un au monde." 

© HLTV

Il évoluera donc la saison prochaine en compagnie du Bosnien Emir "rhyme" Muminovic, du Français Charles "CREA" Beauvois et des Russes Yaroslav "Jady" Nikolaev et Egor "chiwawa" Stepanyuk. Les cinq hommes seront coachés par le Suédois Emil "eMIL" Sandgren.

Espérons cette fois, tant pour notre compatriote que pour NiP, que les résultats soient au rendez-vous la saison prochaine. La première grande échéance va d'ailleurs très vite arriver avec la première manche du Valorant Champions Tour 2021, le circuit officiel de la discipline mis en place par Riot Games.