Après une longue trêve hivernale, mise à profit par bon nombre de joueurs pour changer de crèmerie, l'ESL Benelux vient de lancer les qualifications pour la prochaine saison de son ESL Benelux Championship.

Comme l'an passé, ce sont Counter-Strike : Global Offensive (via la plateforme ESEA) et Brawl Stars qui ont été retenus comme terrains de jeu par les organisateurs. La nouveauté de cette année vient de l'augmentation du cashprize total. Ce dernier va désormais s'élever à 11.000€ au total, soit une hausse de plus de 10% par rapport à l'an passé !

De plus, le championnat CS:GO, faisant désormais partie du circuit de l'ESL Pro Tour, offrira la possibilité à l'équipe victorieuse de tenter sa chance afin de se qualifier pour un événement majeur du circuit professionnel de l'ESL !

Contrairement à d'autres tournois du Benelux, celui-ci sera ouvert à tous puisque quatre qualifications par jeu enverront les meilleures équipes dans le tournoi principal !

Tout le monde, même les plus petites structures, aura donc une réelle chance de s'y qualifier, et pourquoi pas, d'entamer son évolution sur la scène régionale ! Attention cependant, afin de garder une cohérence dans l'événement, une majorité de joueurs provenant des Pays-Bas, de Belgique ou du Luxembourg sera obligatoire dans toutes les équipes.

© ESL Benelux

Voici le planning des qualifications pour le championnat de Brawl Stars et ses 3.500€ de cashprize :

  • Qualification ESL #1 : mercredi 17 février à 19h00 (inscription)
  • Qualification ESL #2 : jeudi 18 février à 19h00 (inscription)
  • Qualification ESL #3 : mercredi 24 février à 19h00 (inscription)
  • Qualification ESL #4 : jeudi 25 février à 19h00 (inscription)

Du côté de CS:GO (7.500€ de cashprize), le planning est sensiblement similaire :

  • Qualification ESEA #1 : mardi 16 février à 19h00 (inscription)
  • Qualification ESEA #2 : mercredi 17 février à 19h00 (inscription)
  • Qualification ESEA #3 : mardi 23 février à 19h00 (inscription)
  • Qualification ESEA #4 : mercredi 24 février à 19h00 (inscription)

Le podium de chacun de ces tournois devra alors affronter les moins bonnes équipes de la saison précédente (pour autant qu'elles existent toujours) dans une ultime phase de relégation. Les quatre meilleures de cette étape accèderont alors à la compétition principale.

Celle-ci opposera huit équipes durant plusieurs semaines, à raison d'une rencontre hebdomadaire. Une grande phase finale en LAN (si la pandémie le permet d'ici là) départagera alors les rescapés et sacrera le premier vainqueur de la saison !

© Benjamin Meulemans