La pandémie de coronavirus continue de chambouler la scène esportive mondiale. Aujourd'hui, ce sont les passionnés du FPS de Valve, Counter-Strike : Global Offensive, qui ont eu la mauvaise nouvelle de voir le deuxième Major de l'année être annulé ! Après Cologne, c'est donc Rio de Janeiro qui a fait les frais des restrictions sanitaires liées au Covid-19.

Prévu du 9 au 22 novembre 2020 et attendu par tous les fans, équipes et joueurs, ce qui s'annonçait comme une grande fête dédiée à la discipline n'aura tout simplement pas lieu. Et c'est une première depuis 2013 !

L'ESL et Valve ont pourtant tout tenté pour maintenir l'événement mais les risques, trop nombreux, ont eu raison des organisateurs. Ayant été au bout de leurs limites, c'est avec beaucoup de regret que l'ESL a donc annoncé hier soir la mauvaise nouvelle.

C'est d'autant plus triste qu'un prizepool record de deux millions de dollars avait été annoncé, ce qui avait évidemment provoqué une émulation supplémentaire au sein des nombreux supporters mais également du côté des structures tentant de s'y qualifier.

Malheureusement, aucune date concernant un futur Major n'a été annoncée. L'ESL préférant attendre que toutes les conditions de sécurité soient à nouveau réunies afin d'organiser un nouvel événement physique quelque part dans le monde.

© ESL

La seule éclaircie vient du fait que les tournois et autres événements faisant partie du système de qualification pour ces Majors sont maintenus et seront joués en ligne. Ils serviront à garder les structures en alerte et donneront un simulacre de placébo à l'absence de Major cette saison.

Autre maigre consolation, l'IEM Beijing-Haidian prendra la place du Major de Rio au calendrier et proposera un tournoi en ligne doté de 250.000$ répartis entre l'Europe, l'Amérique du nord, l'Océanie et l'Asie.