La Mecque du "Versus Fighting", l'Evolution Championship Series (EVO), vient d'être annulée et son PDG écarté suite à des accusations d'abus sexuel sur mineur. Le mouvement #MeToo semble continuer à prendre de l'ampleur et à faire le ménage dans le milieu du jeu vidéo.

Habituellement disputé au Mandalay Bay Events Center de Las Vegas, l'EVO avait dû, cette année, être annulé dans sa forme initiale en raison de la pandémie de Covid-19 qui touche notre planète. Maigre consolation pour les fans de jeux de combat, les organisateurs avaient tout de même promis la tenue d'un événement en ligne, de moindre ampleur, censé se dérouler chaque week-end du 4 juillet au 2 août.

Malheureusement, un communiqué de presse apparu cette nuit nous apprend que l'événement n'aura finalement pas lieu ! Cette annulation forcée est la conséquence des accusations qui touchent actuellement son directeur, Joey Cuellar. Ce dernier, écarté de l'entreprise depuis lors, a directement été mis en cause par l'utilisateur "Pyronlkari" sur Twitter.

Dans un TweetLonger, le jeune homme, mineur au moment des faits, accuse l'ancien CEO d'avoir échanger des jetons utilisables dans la salle d'arcade du quartier contre des faveurs à de jeunes enfants : se dénuder, se jeter dans une piscine, dévoiler ses attributs sexuels faisaient partie de cet échange.

De telles accusations ont bien évidemment sali le nom de l'organisation et fait fuir de nombreux sponsors importants tels que Capcom ou Bandai Namco !

Joey Cuellar a tenté de réagir immédiatement en présentant des excuses publiques via son compte Twitter : "Je suis désolé. Je n'ai jamais voulu faire de mal à personne. J'étais jeune et imprudent et j'ai fait des choses dont je ne suis pas fier. J'ai grandi et mûri au cours des 20 dernières années, mais cela n'excuse rien. Tout ce que j'ai essayé de faire, c'est de devenir une meilleure personne. Encore une fois, je suis vraiment désolé. ".