Le championnat officiel d'Overwatch, organisé par Blizzard Entertainment, revient ce week-end pour une nouvelle saison. Opposant toujours vingt franchises rattachées à diverses villes dans le monde, il proposera un cashprize astronomique de cinq millions de dollars !

Le géant américain Blizzard Entertainment, dans la tourmente depuis quelques semaines suite au lancement raté du remake de Warcraft III et de son partenariat exclusif avec YouTube pour la diffusion de ses compétitions, s'apprête à lancer la nouvelle saison de son Overwatch League (OWL). Le FPS, en baisse de régime ces derniers mois et menacé par la sortie d'un concurrent triple-A cette année du côté de chez Epic Games, compte sur ce championnat pour se redonner un peu de couleurs.

Comme l'an passé, il réunira vingt équipes franchisées (obligatoirement reliées à une ville du globe) durant plusieurs mois afin d'élire la meilleure d'entre elles. Grâce ce système de franchise, les joueurs engagés bénéficient d'un salaire minimum imposé par l'organisation ainsi que d'un logement. Chaque ville représentée aura la chance de recevoir une étape de l'OWL, ce qui offrira plus de possibilités aux fans du monde entier pour pouvoir encourager leur équipe en live.

Si tout cela semble très attractif sur le papier, la compétition est en proie à de nombreux problèmes avant même le début de celle-ci !

Le premier scandale est arrivé lorsque plusieurs "Talents" (présentateurs, commentateurs, ...) ont décidé de prendre leurs distances avec Blizzard après que ce dernier leur ait demandé de réduire drastiquement leur salaire. Une telle fuite de "Talents" a forcé l'éditeur à affronter une tempête médiatique et à retrouver des remplaçants dans l'urgence.

Un autre caillou dans la chaussure du géant est tout à fait indépendant de sa volonté. Prudence oblige, les étapes chinoises censées être jouées en février et mars sont annulées à cause du risque lié au coronavirus. Ce qui posera certainement des problèmes pour réintégrer ces dates plus tard dans le calendrier. Deux des quatre équipes chinoises engagées ont de ce fait décidé de se délocaliser afin de courir le moins de risque possible.

Un problème de plus vient du fait que l'Overwatch League va passer de Twitch à YouTube pour la diffusion exclusive de ses rencontres. La filiale de Google, leader incontesté des plateformes vidéo, n'en est qu'à ses balbutiements en termes de diffusion live d'événements d'une telle envergure. Offrant (pour le moment) moins de possibilités aux spectateurs que son concurrent, YouTube n'est pas la destination réflexe de tout joueur souhaitant regarder des compétitions de jeux vidéo en direct. Une très nette baisse d'audience s'est d'ailleurs faite ressentir lors de la première diffusion du Hearthstone Masters Tour à Arlington. Qui dit moins d'audience, dit moins de visibilité pour les sponsors et donc moins d'argent investi par la suite...

Mais ce qui a fait le plus réagir la communauté Overwatch ces derniers jours est le manque flagrant de communication sur l'événement. Il est vrai que très peu de publicités ciblées ont été propagées. Même dans le jeu en lui-même, le championnat a été annoncé excessivement tard. Étonnant de la part d'une telle société qui vient de changer complètement le mode de diffusion de ses événements.

Ceci dit, cette Overwatch League restera, encore cette année, un événement majeur de la scène esportive mondiale en proposant pas moins de 280 rencontres au fil de la saison. Largement de quoi réjouir les nombreux fans de la discipline.

© Blizzard

Deux Belges seront une nouvelle fois au départ de la compétition : Alexandre "SPREE" Vanhomwegen (tank chez Houston Outlaws) et Andreas "Logix" Berghmans (DPS chez Toronto Defiant). Les deux joueurs, versés dans la Conférence Atlantique, connaissent bien l'OWL pour avoir participé chacun à la saison inaugurale. SPREE a même pris le départ de toutes les éditions alors que Logix aura fait un petit détour l'an passé par les Overwatch Contenders, la division inférieure de l'OWL.

Ils tenteront donc leur chance lors de la saison régulière afin de se qualifier pour les playoffs. Après neuf journées, un tournoi de mi-saison aura lieu entre les meilleures équipes de chaque conférence. Celles-ci s'affronteront alors dans un arbre à élimination directe pour s'adjuger une part du million de dollars mis en jeu dans ce tournoi.

Nos compatriotes, ne faisant pas partie des franchises favorites au titre final, auront fort à faire pour se qualifier en playoffs. Notons que SPREE avait réussi cette performance la saison dernière avec sa franchise actuelle.

© Houston Outlaws / Toronto Defiant

Rendez-vous donc dès demain 23h00 sur la chaine YouTube de la compétition pour encourager vos joueurs préférés !