Ils étaient nombreux à avoir répondu présent ce lundi 19 juillet lors d'une conférence de presse organisée par la BESF, fédération belge de l'esport, au sein des bureaux de la Loterie Nationale à Bruxelles. 

Rassemblés en front commun avec la structure flamande VESF et l'association francophone WALBRU esport, l'objectif du jour était de présenter, entre autre, le soutien de la Loterie Nationale à un secteur en pleine expansion en Belgique. 
© Walbru, BESF, VESF

On le mentionnait dans de précédents articles, l'eSport devient une discipline sportive à part entière, qui génère déjà au niveau mondial près d'1 milliard de chiffre d'affaire, et qui commence même à faire parler d'elle aux JO
Nombreux sont les pays qui encadrent leurs joueurs professionnels en leur proposant une reconnaissance et statut officiel, et la BESF, au même titre que d'autres fédérations sportives, aspire à obtenir les mêmes résultats sur notre territoire. 

A ce jour, la Loterie Nationale soutient déjà 26 fédérations sportives et avec un apport de 50.000€ à la BESF pour cette seule année 2021, elle officialise ici la reconnaissance d'une 27e fédération. 

Les objectifs sont multiples mais dans un premier temps, la BESF, en collaboration avec les entités régionales ( VESF pour la Flandres, WALBRU pour Wallonie-Bruxelles ), visera à : 

  • Permettre aux joueurs professionnels de se développer localement, obtenir un statut, et faire en sorte qu'ils restent en Belgique
  • Protéger les mineurs d'âge par un "jeu responsable" en balisant les organisations d'évènements et en étant un point de contact pour les parents
  • Encourager et soutenir les initiatives locales
  • Mettre en lumière la recherche sur le sujet au sein des universités du pays
  • Fédérer les différentes organisation esport du pays
  • ...
Créée il y a un peu moins de 2 ans, la structure est encore jeune et aura tout à prouver. 
Mais on ne peut qu'encourager cette démarche et féliciter ce premier succès d'avoir pu obtenir ce soutien d'un organisme tel que la Loterie Nationale. 

La conférence de presse aura également montré un réel intérêt du secteur pour l'enjeux puisqu'on a pu y croiser pas mal d'acteurs du terrain, comme des structures pro telles que Sector One, la joueuse belge CS:GO Moraltis, et divers médias actifs sur la scène esport.