La dernière étape outre-Atlantique du circuit de la DreamHack Open se tenait ce week-end à Atlanta. Huit équipes du subtop mondial CS:GO s'y sont affrontées afin de remporter une part des 100.000$ mis en jeu.

Est-ce que le circuit Counter-Strike : Global Offensive de la DreamHack Open fait encore rêver? C'est la question que l'on est en droit de se poser au vu des équipes qui y ont pris part ce week-end : Chaos Esports Club (remplaçant Cloud9 qui a préféré se retirer), CR4ZY, Heroic, Illuminar Gaming, Sprout, Virtus.pro, INTZ eSports et Triumph. Ces deux dernières ayant dû passer par des qualifications préalables.

On notera également la présence de cinq équipes européennes, toutes invitées par l'organisateur. Cocasse pour une étape se déroulant sur le sol américain.

Les étapes CS:GO de la DreamHack Open restent néanmoins de belles compétitions, avec un format de poules à double élimination menant à des playoffs joués au meilleur des trois manches. N'oublions pas également les 50.000$ promis au vainqueur.

Lors de cet opus, une équipe a su se montrer impériale en ne perdant aucun match durant tout le tournoi : Heroic. La structure danoise avait déjà su briller lors de l'étape précédente à Rotterdam en terminant deuxième de la compétition.

© DreamHack | Alex Maxwell

Bonne nouvelle, la DreamHack Open va poser à nouveau ses valises en Europe pour les deux dernières manches de l'année : à Jönköping en Suède pour la DreamHack Winter et à Séville en Espagne. Espérons qu'un Belge fasse partie d'une des équipes invitées pour l'occasion !