Le circuit officiel de Call of Duty, ouvert à tous et dédié aux amateurs, est revenu une dernière fois en Europe pour y tenir sa manche londonienne. Organisée par la franchise anglaise engagée en Call of Duty League, les Royal Ravens, cette nouvelle étape était évidemment une nouvelle fois jouée en ligne et n'a eu de britannique que le nom.

© Activision

Comme à l'habitude, ce sont 6.000$ et des points au classement global qui ont été mis en jeu dans le tournoi dédié à la zone Europe. La fin de saison pointant petit à petit le bout de son nez, l'affluence du circuit semble se réduire de semaine en semaine. Un peu plus d'une centaine d'équipes "seulement" étaient au départ de cette manche.

Quelques grands noms de la scène étaient tout de même présents : la Team WaR, TrainHard Esport, Team Singularity, Team BDS, ... La Team WaR, avec son Belge Bjarne "Denza" Sleebus, comptait bien poursuivre sa série de victoires qui se totalisait avant le début du tournoi à neuf succès dont cinq consécutifs !

La majorité des équipes favorites ont une nouvelle fois survolé la première partie du tournoi jouée dans un arbre à élimination directe et en BO5. C'est ainsi que les équipes citées plus haut ont toutes atteint les playoffs de ces Call of Duty Challengers. Ceux-ci, joués dans un arbre à double élimination, ont connu la défaite surprise de la Team BDS au premier tour face à la surprenante équipe Connect 5.

La Team WaR, en venant à bout de We Move et TrainHard Esport, s'est une nouvelle fois qualifiée pour la finale du Winner Bracket de la compétition. Opposés à Connect 5, les cinq hommes (dont notre compatriote) vont également se faire surprendre par les Britanniques et être envoyés manu militari en finale du Loser Bracket.

Peu habituée à ce genre de traitement, la Team WaR ne va faire qu'une bouchée de la Team Kettles à ce stade afin de s'offrir une revanche en grande finale face à Connect 5 à nouveau.

Malheureusement, notre compatriote et ses équipiers vont s'incliner une nouvelle fois sur le score de 1 à 3, non sans avoir forcé un match décisif après avoir égalisé en remportant la première manche 3 à 2, et ainsi laisser filer la victoire finale à leurs adversaires !

Cela faisait depuis le 6 juin que l'équipe n'avait plus perdu en grande finale d'une manche de Call of Duty Challengers. La prochaine étape risque bien d'être explosive avec une Team WaR certainement assoiffée de vengeance !