Les Rocket League Championship Series (RLCS), le circuit professionnel officiel dédié à la discipline et organisé par l'éditeur du jeu en personne, viennent de clôturer la manche automnale de leur dixième saison par les Majors destinés à l'Europe et à l'Amérique du Nord.

Habituellement constitué d'une seule compétition internationale rassemblant les meilleures équipes de chaque continent, ce Major a dû, coronavirus oblige, être divisé en quatre tournois régionaux en ligne (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Océanie).

Du côté de notre bon Vieux Continent, cette ultime étape a mis fin à plusieurs mois de compétition où les équipes ont eu l'occasion d'amasser des points au fil des différentes manches afin de former un classement général d'où les seize premières se qualifiaient pour le Major clôturant ce Fall Split.

Le gratin de la scène Rocket League européenne était bien entendu sur la ligne de départ, comme Dignitas, le FC Barcelone, Galaxy Racer, Giants Gaming, Guild Esports, Endpoint, Oxygen Esports, la Team BDS ou encore Renault Vitality.

Parmi la cinquantaine de joueurs, on notera la présence de deux Belges : Maëllo "AztraL" Ernst (Oxygen Esports) et Liam "Cha0s" De Cuypere (coach pour Triple Trouble). Qualifiés grâce à leur quatorzième et dixième place respectives, les deux hommes et leurs équipiers faisaient plutôt office d'outsiders dans la compétition.

© Psyonix

Ce Major européen s'est d'abord joué dans une poule unique disputée sous le format de rondes suisses (BO5) d'où les huit meilleurs se qualifiaient pour les playoffs finaux.

Malheureusement, cette étape a été fatale à Oxygen Esports, la structure de notre compatriote échouant de justesse à seulement une victoire de la qualification !

La belle surprise côté belge est venue de l'équipe coachée par "Cha0s" qui, grâce à trois magnifiques victoires, a atteint la cinquième place du classement et s'est donc brillamment qualifiée pour la phase de playoffs de la compétition.

© Liquipedia

Les huit équipes ainsi qualifiées se sont donc retrouvées dans un arbre à élimination directe dont le premier tour s'est joué au meilleur des cinq manches (BO5) alors que les deux suivants étaient, eux, disputés en BO7.

Ce premier tour des playoffs, commençant en quart de finale, a malheureusement vu l'élimination de Triple Trouble après sa défaite 0 à 3 face à Galaxy Racer. Joli top5-8 néanmoins pour l'équipe de notre compatriote, elle qui a cédé face à une impressionnante équipe Galaxy Racer. Cette dernière va même faire trembler l'un des favoris à la victoire finale au tour suivant en poussant la Team BDS dans ses retranchements (défaite 3 à 4).

Après une victoire facile 4 à 0 face à Endpoint, les Français de chez Renault Vitality ont filé en finale retrouver la Team BDS. Ce duel au sommet entre deux monstres de la discipline a tourné à l'avantage de la Team BDS, qui après s'être fait une frayeur à 3-0 et vu la remontée de la "Ruche" à un petit point seulement, aura su conclure son avantage et ainsi empocher le titre de meilleure équipe européenne actuelle de Rocket League !

© Liquipedia