Le BLAST Rising est le dernier né des tournois CS:GO de la série BLAST. Mettant en avant seize équipes européennes classées en dessous du top 25 mondial, il a mis en lumière un subtop parfois oublié des grandes compétitions.

Les séries de tournois BLAST font partie des compétitions qui comptent sur la scène esportive de CS:GO. L'événement phare de la marque, le BLAST Premier Circuit, réunit les meilleures équipes au monde dans une série de tournois physiques plus relevés les uns que les autres.

Récemment, les organisateurs ont décidé de se pencher sur le subtop mondial en lui offrant également un tournoi d'envergure. C'est ainsi que le BLAST Rising est né. Composé de seize équipes étant classées en dessous du top 25 mondial, il a permis de mettre en lumière des structures parfois un peu oubliées de l'écosystème compétitif.

Avec un format de poules qualifiant huit équipes en play-offs, le tournoi a offert une structure digne de ce nom aux équipes invitées. La cerise sur le gâteau a été les 30.000€ mis en jeu pour l'occasion ! En résumé, BLAST a offert un environnement professionnel, digne des plus grandes compétitions, à des équipes qui n'ont pas toujours la possibilité d’évoluer dans de telles conditions.

Parmi les équipes invitées, on a notamment pu retrouver ALTERNATE aTTaX, Tricked Esport, Nordavind, HAVU Gaming, Giants Gaming, AGO, Movistar Riders, Team Secret et les Franco-Belges de la Team Heretics. C'est dans cette dernière que notre compatriote, Nabil "Nivera" Benrlitom, évolue depuis quelques semaines.

Le jeune Belge et ses équipiers ont tout d'abord été versés dans la poule B en compagnie de la Team Secret, AVEZ et sAw. C'était sans conteste le groupe le moins relevé de la compétition et la Team Heretics a donc logiquement terminé invaincue et première de son groupe.

© BLAST

Très en forme en ce moment, les cinq hommes faisaient partie des favoris de la compétition et leur démonstration lors de la phase de poules n'a fait que renforcer ce sentiment.

Malheureusement, le parcours de notre compatriote va s'arrêter en quart de finale après une défaite surprise 1 à 2 face à ALTERNATE aTTaX ! Malgré le gain de la première manche sur Dust II, les Franco-Belges n'ont pas su concrétiser leur avance et terminent donc sur un décevant top5-8.

C'est finalement HAVU Gaming qui remportera ce BLAST Rising en venant à bout d'Endpoint 2 à 1 lors de la grande finale. Nordavind et ALTERNATE aTTaX complètent le podium.

© BLAST