Riot Games vient officiellement de franchir un cap sur la scène esportive mondiale avec son FPS tactique, Valorant. En effet, après une dizaine de tournois mis en place par des sociétés externes, mais néanmoins chapeautés par l’éditeur via son circuit nommé Ignition Series, le géant américain vient de clôturer sa toute première compétition officielle hier soir.

Appelée First Strike et jouée exclusivement en ligne, celle-ci a réuni des dizaines d’équipes réparties dans une quinzaine de zones régionales autour d’un cashprize de plusieurs centaines de milliers de dollars.

En Europe, huit structures, toutes sorties de qualifications préalables, se sont affrontées depuis le 3 décembre pour tenter d’accrocher le premier titre remis par Riot Games ainsi qu’une part des 100.000$ mis en jeu !

Deux Belges faisaient partie des écuries au départ de la compétition : Adil "ScreaM" Benrlitom (Team Liquid) et David "Davidp" Prins (G2 Esports). Les deux hommes font partie de la crème des joueurs européens et nourrissaient de grands espoirs dans ce tournoi.

Nos deux compatriotes et leur équipe respective se sont donc joints à FunPlus Phoenix, SUMN FC, nolpenki, Orgless, Purple Cobras et la Team Heretics afin de s'affronter dans un arbre à élimination directe et au meilleur des trois manches (BO3) jusqu'à la finale disputée en BO5.

© Riot Games

Ce format, peu habituel pour ce genre de tournoi d'exception, ne permettait donc pas la moindre erreur aux équipes engagées. Malheureusement, "ScreaM" et ses équipiers vont en faire la mauvaise expérience puisqu'une défaite 1 à 2 (7-13 sur Split, 13-10 sur Ascent et 13-15 sur Bind) face à la Team Heretics va immédiatement sceller le sort de la Team Liquid. Cette dernière n'a donc toujours pas ajouté le moindre titre notable à son palmarès depuis son arrivée sur le jeu !

Le premier tour de la compétition s'est en revanche mieux déroulé pour G2 Esports et "Davidp" avec une victoire 2 à 0 face aux Orgless (13-11 sur Split et 13-10 sur Bind). L'équipe de notre compatriote a ensuite vu la Team Heretics se dresser sur son chemin en demi-finale.

Malgré la bonne forme de son adversaire au tour précédent, les observateurs s'attendaient à une nouvelle domination de G2 Esports dans la compétition, elle qui a tout raflé en Europe depuis de nombreux mois. Mais à la surprise générale, c'est la structure espagnole qui sortira vainqueur de ce duel (13-10 sur Ascent, 5-13 sur Bind et 13-11 sur Split), se payant ainsi le scalp consécutif des deux joueurs belges.

© Liquipedia

Un décevant top5-8 pour "ScreaM" et un mitigé top3-4 pour "Davidp" vont donc clôturer l'année compétitive de nos deux compatriotes.

Maigre consolation pour les deux joueurs belges, la Team Heretics a poursuivi son parcours dans ce First Strike européen jusqu'à décrocher le titre grâce à sa victoire 3 à 1 en grande finale face à SUMN FC (13-1 sur Ascent, 7-13 sur Icebox, 13-5 sur Haven et 13-11 sur Bind).