Parallèlement au circuit européen de Rainbow Six, et afin d'alimenter ce dernier, les différents championnats nationaux de la discipline se clôturent les uns après les autres. Ce week-end, c'était au tour du championnat français de fermer ses portes après plus de quatre mois de compétition !

Huit équipes se sont donc affrontées durant quatorze journées dans une poule unique jouée sous le format de double round robin, chacun ayant donc la possibilité de s'opposer à deux reprises. Les meilleures écuries de l'Hexagone étaient bien entendu au départ de la compétition, celle-ci offrant une place en European Challenger League en plus des 30.000€ mis en jeu.

© Ubisoft

Hormis une disqualification en milieu de championnat pour la structure Fawkes, la bataille a fait rage entre les ténors de la scène Rainbow Six française. Deux joueurs belges étaient d'ailleurs de la partie avec leur équipe respective : Valentin "risze" Liradelfo (champion en titre avec Giants Gaming et aujourd'hui chez Team Vitality) et "Nztix" (Maestria).

La phase classique de la compétition n'a pas connu de surprises, les favoris (tous engagés en European League ou en Challenger League) ayant survolé le classement pour truster les quatre premières places synonymes de grande finale. À ce petit jeu, c'est d'ailleurs BDS Esport, qualifié pour la phase finale du championnat d'Europe dont il sera le favori, qui s'en est le mieux sorti avec treize victoires pour une seule défaite !

Du côté belge, on a pu se réjouir de retrouver "risze" et ses équipiers à la troisième place, bien intercalés entre PENTA et Tempra Esports. Malheureusement, Maestria et l'autre joueur belge de la compétition vont échouer à la cinquième place, à sept points d'un ticket pour la finale. Ce résultat, pourtant plus que positif, ne va pas empêcher la line-up de se disloquer quelques jours plus tard.

© Ubisoft

Ce week-end a donc réuni les quatre premiers du classement pour des duels acharnés joués au meilleur des trois manches (BO3) et menant au titre de champion de France 2020 de Rainbow Six Siege.

La première demi-finale a opposé BDS Esport à Tempra Esports. Malgré la perte sur le fil de la première manche (7-8), BDS Esport va se remobiliser en patron et enchaîner deux victoires faciles (7-2 et 7-4) afin de s'offrir une nouvelle finale cette saison.

Malheureusement, dans l'autre rencontre de ce premier tour, la Team Vitality va échouer de peu face à PENTA. Après une première manche acquise relativement aisément (7-3), les joueurs de la "Ruche" vont s'incliner à deux reprises (7-8 et 5-7) pour laisser filer leurs adversaires retrouver BDS Esport en finale.

Le lendemain, revancharde et bien décidée à accrocher quelque chose dans ce championnat, la Team Vitality s'est offert le scalp de Tempra Esports dans la petite finale (7-4, 6-8 et 7-5) afin de terminer sur le podium de la compétition. C'est la deuxième fois en autant d'éditions que la structure française arrive à se hisser dans le trio de tête de cette French League.

Au terme d'une finale à suspense, c'est BDS Esport qui a logiquement remporté le titre de champion de France et les 15.000€ associés. La structure conforte ainsi sa place de numéro une française et compte bien porter fièrement les couleurs tricolores dans les différentes compétitions internationales où elle est actuellement engagée !

© Ubisoft

Notez que c'est BeKind, sixième de cette deuxième saison de French League, qui remporte le ticket pour la Challenger League. Les équipes la précédant étant soit déjà engagées dans la compétition européenne, soit n'existant plus, c'est donc la modeste équipe française qui aura la chance de faire ses débuts dans la cour des grands !