Les Intel Extreme Masters (IEM) sont une des plus prestigieuses compétitions dédiées à Counter-Strike : Global Offensive. Organisés par l'ESL, ils rassemblent chaque année les meilleures équipes du monde dans des étapes jouées un peu partout sur la planète et dotées de plusieurs centaines de milliers de dollars à chaque fois.

© ESL

Cette saison, la quinzième de son histoire, a bien entendu été chamboulée par la pandémie de coronavirus. Mais les organisateurs ont néanmoins réussi à maintenir leur compétition grâce à un passage en ligne, ce qui a eu comme conséquence de régionaliser ces IEM. Ce week-end a donc vu les finales régionales (Europe, Amérique du Nord, Asie et Océanie) clôturer la manche censée se dérouler à Beijing (Chine).

Du côté européen, les seize meilleures équipes du Vieux Continent se sont donc affrontées durant deux semaines afin de se départager les 150.000$ de cashprize, la place qualificative pour le Global Challenge de la compétition ainsi que de nouveaux points comptant pour l'ESL Pro Tour.

Parmi les ténors tels que G2 Esports, Astralis, Natus Vincere, Fnatic, le FaZe Clan, North ou encore les Ninjas in Pyjamas, un joueur belge était au départ de la compétition avec la Team Vitality : Nabil "Nivera" Benrlitom. Le jeune homme, fraîchement arrivé au sein de "La Ruche" et toujours en période d'adaptation, a su jouer son rôle de remplaçant de luxe à merveille lors de ces IEM.

© ESL

Vitality, versé dans le groupe A, va vivre un premier tour relativement tranquille avec une victoire 2 à 0 face à la Team Spirit (16-11 sur Inferno et 16-13 sur Nuke). Malheureusement pour notre compatriote et ses équipiers, le FaZe Clan va, au terme d'une rencontre hyper serrée (13-16 sur Overpass et 15-19 sur Mirage), reléguer la Team Vitality au dernier round du Loser Bracket de la poule.

Une défaite étant synonyme d'élimination, les Franco-Belges vont réagir face à MAD Lions en se rassurant 2 à 0 (16-9 sur Nuke et 16-8 sur Inferno). Cette nouvelle victoire a donc qualifié "La Ruche" pour la phase de playoffs de ces IEM XV. Elle y a rejoint G2 Esports, le FaZe Clan, Astralis, Natus Vincere, Complexity Gaming, BIG et Heroic.

© ESL

C'est d'ailleurs face à ces derniers Danois que la Team Vitality a disputé le premier tour de ces playoffs. Gonflés à bloc, les joueurs de Fabien "Neo" Devide vont enchainer deux nouvelles victoires, d'abord face aux Danois de chez Heroic (16-7 sur Overpass, 15-19 sur Nuke et 16-12 sur Inferno) et ensuite face à Complexity Gaming (16-11 sur Vertigo et 16-7 sur Mirage).

C'est donc une cinquième finale cette année qui a tendu les bras à Vitality. Toujours malheureux seconds jusqu'à présent, les joueurs comptaient bien cette fois remporter la victoire et enfin soulever un trophée d'envergure cette saison !

C'est pourtant un très mauvais départ pour l'équipe de notre compatriote qui a inauguré cette grande finale face à Natus Vincere. La perte des deux premières manches (5-16 sur Nuke et 12-16 sur Dust II) n'augurait rien de bon pour la Team Vitality.

Piqués au vif et bien déterminés à ne pas reproduire les erreurs du passé, les six joueurs de "La Ruche" ont su faire preuve d'un mental d'acier et ont pu compter sur des actions individuelles de grande classe pour effectuer une remontada de folie : 16-6 sur Overpass, 16-9 sur Inferno et 16-8 sur Mirage !

© ESL

Vous l'aurez compris, c'est une victoire 3 à 2 pour la Team Vitality qui a scellé la manche européenne de ces IEM XV Beijing Online !

Notre compatriote, Nabil "Nivera" Benrlitom, a donc remporté son premier titre sous ses nouvelles couleurs et a montré à ses équipiers qu'ils pourraient compter sur lui à l'avenir !