Les League of Legends European Championship (LEC) battent actuellement leur plein à Berlin (Allemagne) avec la tenue, en présentiel donc, des playoffs finaux de leur saison printanière 2021.

La plus prestigieuse des compétitions de notre Vieux Continent dédiée au MOBA de Riot Games s'apprête donc à sacrer, ce dimanche 11 avril, l'équipe championne d'Europe de son premier segment de la saison, la récompensant au passage de 80.000€ et d'un ticket pour le futur Mid-Season Invitational réunissant les meilleures équipes au monde.

Nous vous en parlions lors d'un précédent article, trois joueurs belges étaient encore en lice après la très exigeante phase de poule de la compétition : Gabriël "Bwipo" Rau et Yasin "Nisqy" Dinçer chez Fnatic et Ersin "Blue" Gören chez SK Gaming.

Manque de chance, les équipes de nos compatriotes ont dû s'affronter lors du premier tour de ces playoffs. Toutes deux versées dans le Loser Bracket suite à leur cinquième et sixième place lors de l'étape précédente, les deux structures n'avaient plus le droit à l'erreur, une défaite étant synonyme d'élimination !

À ce petit jeu, ce sont les expérimentés joueurs de chez Fnatic qui ont su tenir leur rang et vaincre, non sans mal, l'outsider SK Gaming 3 à 1. Malheureusement, la route des deux Belges rescapés de ce duel va se terminer lors du second tour avec un cinglant revers 3 à 0 face au FC Schalke 04 Esports. Le club allemand ne réussit décidément pas à la Belgique ces derniers jours puisque le KV Mechelen Esports a également été vaincu par la section académique de Schalke 04 le jour avant lors des European Masters.

N'ayant alors plus de représentant belge actif dans la Faille de l'invocateur à ce stade de la compétition, nous avons heureusement pu compter sur la présence d'un homme de l'ombre pour porter nos couleurs en finale de l'événement !

En effet, notre compatriote Christophe "Kaas" van Oudheusden, coach stratégique chez MAD Lions depuis 2019, a réussi à qualifier ses joueurs pour le duel final de ce Spring Split 2021 ! Associé à l'emblématique coach britannique James "Mac" MacCormack, le jeune Anversois a réussi sa reconversion en tant que tacticien chez MAD Lions.

Le Belge, après avoir fait ses armes en tant que joueur dans des équipes telles que x6tence, Copenhagen Wolves, Millenium ou encore Defusekids, semble donc avoir trouvé une nouvelle voie pour continuer à vivre de sa passion. Et c'est tout en haut de l'échelle européenne que "Kaas" évolue désormais !

Son équipe réalise en effet un début de saison exemplaire en LEC. Une troisième place en phase de poule derrière les intouchables G2 Esports (double champion en titre) et Rogue a permis à la structure d'atteindre le Winner Bracket des playoffs de la compétition.

MAD Lions y a d'abord été confronté à Rogue, équipe contre laquelle elle a perdu à deux reprises en phase classique. La vérité d'un jour n'étant pas forcément celle du lendemain, les lions ont fait rugir de plaisir leurs fans en arrachant la victoire 3 à 1 ! Un succès qui a propulsé les cinq hommes et leurs deux coachs en finale du Winner Bracket !

La tension était alors maximale pour MAD Lions. Une seule victoire les séparait désormais de leur première finale en LEC, et c'est G2 Esports qui allait se dresser face à la structure pour tenter de couper court à ses espoirs de succès. Contre toute attente, les favoris vont se laisser totalement déborder par des "Lions" morts de faim et plus motivés que jamais ! Une seconde victoire consécutive, 3 à 1, va offrir le précieux sésame à MAD Lions pour la grande finale.

Une qualification presque inespérée mais ô combien méritée pour "Kaas" et ses hommes. Ces derniers sont maintenant en attente de l'identité de leur ultime adversaire de ce Spring Split 2021, lequel étant soit Rogue, soit G2 Esports. Il s'agira donc d'une revanche pour la structure qui se qualifiera en finale face à l'équipe de notre compatriote, et un sacré nouveau challenge pour cette dernière !

© LEC

Épilogue final de cette saison printanière des LEC 2021 ce dimanche 11 avril, dès 17h00. Nous saurons alors si les couleurs de notre pays flotteront quelque peu sur le toit de l'Europe de League of Legends.