À la surprise générale, notre meilleur joueur de Rocket League quitte la structure américaine Dignitas, avec qui il a remporté le titre européen de la discipline, et va tenter sa chance chez Oxygen Esports.

Il y a parfois des décisions qui sont plus difficiles à comprendre que d'autres. C'est le cas du départ de notre compatriote de la structure avec qui il a connu le plus de succès : Dignitas. Champion d'Europe en titre, "AztraL" s'était même payé le luxe de remporter le titre de MVP de la compétition !

© Dignitas

De plus, la saison semblait prometteuse puisque l'équipe venait de terminer deuxième des "Rocket League Spring Serie - Europe", juste derrière Renault Vitality. Avec déjà plus de 100.000$ de gains en 2020, l'avenir semblait plus que radieux pour la section Rocket League de chez Dignitas.

C'était sans compter sur un retournement de situation imprévisible ! En effet, la structure et le joueur ont officialisé leur séparation immédiate à l'occasion d'un message posté sur leurs réseaux sociaux respectifs. Mais la surprise ne s'est pas arrêtée là puisque le Belge a, dans la foulée, annoncé le nom de sa nouvelle destination : Oxygen Esports.

© Oxygen Esports

La structure américaine n'est pas la plus connue de ce côté de l'Atlantique et pour cause : il s'agit en fait d'une écurie active depuis quelques temps sur Hearthstone et Magic : The Gathering Arena et qui se lance dorénavant sur d'autres disciplines comme Rainbow Six Siege ou encore Rocket League.

C'est donc une toute nouvelle équipe Rocket League que notre compatriote va rejoindre, dans une structure sans réel palmarès et d'un prestige bien moindre que sa précédente équipe. Il y sera accompagné des Français Victor "Ferra" Francal et Thibault "Chausette45" Grzesiak. Les trois hommes seront coachés par l'Australien David "yumi_cheeseman" Lane.

La line-up qui va entourer "AztraL" se connait bien puisqu'il s'agit en fait des joueurs et coach de la Team Reciprocity, forcés de changer de crèmerie suite aux importantes difficultés financières rencontrées par leur ancienne structure. Les trois hommes comptent un titre en Rocket League Championship Series (RLCS) lors de la saison 8 européenne.

Si tous les ingrédients semblent présents pour assurer un bel avenir à l'équipe, on peut tout de même se questionner sur la capacité de la structure à emmener les quatre hommes vers les sommets. À moins qu'il ne s'agisse là que d'une rampe de lancement destinée à propulser les joueurs vers une écurie d'envergure mondiale par la suite?