Après six manches disputées lors de sa saison régulière et une phase finale jouée en quatre étapes, la Trackmania Grand League a offert à sa communauté, hier soir, son premier champion officiel de la discipline depuis la sortie du dernier Trackmania au mois de juillet 2020.

Si nous avons eu la chance d'avoir un Belge au départ de la compétition en la personne de Dennis "Scrapie" Heinen (Lazarus Esports), ce ne fût malheureusement pas le cas en finale puisque notre compatriote aura terminé la saison régulière à une décevante douzième place, bien loin des huit tickets qualificatifs pour le sprint final.

Hormis cette élimination précoce (rappelons que "Scrapie" était arrivé deuxième lors de la précédente édition, alors jouée sur Trackmania 2 Stadium), tous les favoris étaient présents pour la dernière ligne droite.

© Nadeo

Celle-ci, jouée en quatre étapes où les deux derniers de chacune d'elles se voyaient éliminer à tour de rôle, a vu les départs successifs du Néerlandais Tim "Spam" Lunenburg (Alliance), du Tchèque Martin "Kappa" Krompolc (Veloce Esports), du Français Aurélien "Aurel" Bouard (GamingPrive), du Suisse Sébastien "Affi" Affolter (BDS Esport), du Français Valérian "Papou" Ramamonjy (GamersOrigin) et du Britannique Thomas "Pac" Cole (MnM Gaming).

La grande finale a dès lors opposé le Canadien Carl-Antoni "Carl Jr." Cloutier (Solary) au Français Gwendal "Gwen" Duparc (GameWard). Les deux hommes possèdent un palmarès impressionnant et ont su, tout au long de cette Trackmania Grand League, faire preuve d'un niveau de jeu réellement impressionnant !

© Nadeo

La dernière joute s'annonçait donc relevée et a, effectivement, répondu aux attentes des nombreux spectateurs. Au terme de cinq courses de folie, c'est finalement le joueur de chez Solary, "Carl Jr.", qui s'est imposé avec un petit point d'avance seulement sur son adversaire du jour.

Le Canadien réalise ainsi le doublé cette année après avoir remporté la manche hivernale au mois de février dernier ! Le jeune semble avoir retrouvé son niveau d'antan, celui où il était capable d'enchaîner deux titres de champion du monde et quatre ZrT Cup !