Après plusieurs semaines de qualification, la tant attendue phase finale du premier championnat du monde de l'histoire du jeu Teamfight Tactics, l'auto chess de Riot Games, a rendu son verdict hier soir.

Appelée Teamfight Tactics Galaxies Championship, la compétition était le point culminant de la saison et l'objectif ultime de tout joueur de TFT.

Mais avant de pouvoir prétendre à une part des 200.000$ de cashprize, les seize joueurs qualifiés ont d'abord été divisés en deux poules distinctes où ils ont dû s'y affronter durant cinq manches. Au terme de ce parcours, les quatre premiers de chaque groupe continuaient alors l'aventure en grande finale.

Deux joueurs français ont su tirer leur épingle du jeu lors de cette première étape et faire partie du lot des finalistes : Emre "Double 61" Demitras (Kameto Corp.) et Éric "Voltariux" Gadchaux (Solary). Nos voisins auront su se montrer particulièrement efficaces lors de cette finale un peu particulière. En effet, les joueurs devaient d'abord atteindre un total de 18 points puis, une fois fait, remporter une victoire afin d'être sacré champion du monde de la discipline.

C'est ce qu'est parvenu à faire le champion d'Europe, Emre "Double 61" Demitras. Malgré un très mauvais départ suite à une sixième place pénalisante, le jeune joueur, âgé de seulement 16 ans, va réussir à élever son niveau de jeu et ainsi parvenir à enchainer deux victoires d'affilée.

Plus motivé que jamais grâce à ses bons résultats, le représentant de la Kameto Corp. va sceller le sort de ses adversaires lors d'un ultime succès remporté grâce à une stratégie payante de la part du joueur. Un top6 et trois top1 d'affilée auront donc suffit cette année pour remporter le titre suprême de la discipline.

Emre "Double 61" Demitras est donc devenu, hier soir, le premier champion du monde de Teamfight Tactics et a empoché les 40.000$ promis au vainqueur.

Le podium est complété par le Danois "Lev D Trotskij" suivi du Brésilien "ITZ Slooper". L'autre Français, Éric "Voltariux" Gadchaux, a lui échoué au pied du podium.