Parfois méconnu dans nos contrées, Tencent est devenu au fil des années un géant dans le milieu vidéoludique. On le sait peu mais l'entreprise est présente quotidiennement dans la vie de millions de joueurs ! Propriétaire de Riot Games (League of Legends, Valorant, ...) et Supercell (Clash of Clans, Clash Royale, Brawl Stars, ...), Tencent possède également des parts dans de nombreuses sociétés dont Epic Games (40% du capital), Activision Blizzard (5%) ou encore Ubisoft (5%).

© SCMP

Non content d'être partie prenante dans l'industrie du jeu vidéo, le géant chinois a ouvert en 2003 son propre studio de développement dont est notamment sorti le très juteux Honor of Kings (1,5 milliard de dollars engrangés en 2019) !

Leader incontestable et incontesté dans de nombreux domaines, Tencent travaille en coulisses depuis de nombreux mois afin d'attaquer le marché du streaming. Selon Bloomberg , ce n'est ni plus ni moins que la fusion des deux plus importantes plateformes du pays que l'entreprise souhaite conclure. Et quoi de plus facile lorsque l'on possède également des parts dans ces deux sociétés...

Huya Inc. Live et DouYu International Holdings, ayant respectivement 37% et 38% de leur capital appartenant à Tencent, représentent plus de 300 millions d'utilisateurs mensuels à elles deux ! Si cet accord venait à être signé, ce nouvel acteur compterait alors le double d'utilisateurs de Twitch (estimé l'an passé à 140 millions d'utilisateurs mensuels) et serait valorisé à hauteur de 10 milliards de dollars ! Pour rappel, Twitch avait été racheté en 2014 moins d'un milliard de dollars par Amazon.

© Twitch / Amazon

Si le succès d'un tel partenariat ne peut que battre tous les records d'utilisation en Chine, on peut néanmoins se poser la question d'un éventuel élargissement à l'échelle mondiale. Les États-Unis, par la voix de Donald Trump, faisant actuellement la chasse aux sorcières envers les entreprises chinoises et leurs produits, Tencent se priverait d'une grande part de marché en cas d'interdiction de sa future plateforme outre-Atlantique.

Sur notre Vieux Continent, de nombreux acteurs ont déjà tenté de concurrencer le leader Twitch, sans réel succès jusqu'à présent... Que ce soit la déroute de Mixer ou les nombreuses métamorphoses de YouTube Gaming, personne n'a encore réussi à faire douter le géant américain. Les joueurs européens semblent être attachés à leur premier amour et pas encore prêt à changer de crèmerie.