Le coup d'envoi des Rocket League Rival Series (RLRS) sera donné ce vendredi 14 février. Dix équipes s'y affronteront durant plusieurs semaines afin de décrocher le précieux ticket qui enverra le vainqueur dans la division reine : les Rocket League Championship Series (RLCS).

Les RLRS servent d'antichambre à la compétition phare de l'éditeur Psyonix. Véritable couveuse de talents, ce championnat est en effet la seule porte d'entrée vers les RLCS et ses centaines de milliers de dollars. Mais avant de prétendre à quoi que ce soit, les équipes devaient au préalable se sortir de plusieurs étapes de qualifications !

Quatre tournois de qualification pour la zone Europe ont eu lieu au mois de janvier afin de propulser les meilleurs trios dans la phase de "Play-In", ultime étape avant de pouvoir intégrer les RLRS. Ce tournoi, joué en BO5 dans un arbre à double élimination, offrait la possibilité aux sept meilleures équipes de rejoindre les Rocket League Rival Series.

Plusieurs joueurs belges ont su tirer leur épingle du jeu lors des premières qualifications et ont ainsi pu tenter leur chance dans ces "Play-In" ! Nous avions donc de grands espoirs quant à une présence belge en RLRS cette année.

Commençons tout d'abord par le mix "StarterPack" où les Belges Bram "bramdeswaggerd" Cieters et Jaron "vayrezz" Vanroy (remplaçant) officiaient pour l'occasion. L'équipe éphémère aura réussi à passer le premier tour après une victoire 3 à 2 face à NightSkills A avant de se faire écraser 3 à 0 face aux représentants officiels du club de football de l'Espanyol de Barcelone (actuel dernier de Liga).

Nos compatriotes n'ont pas à rougir de cette défaite puisque leurs adversaires iront au bout de l'aventure et se qualifieront pour la saison 9 des RLRS. Bram et ses équipiers arriveront ensuite à passer deux tours supplémentaires dans le looser bracket, les faisant ainsi terminer sur un top 33-48 sur 128 équipes participantes.

© ESL France

Un autre Belge à avoir pris part à cette phase de "Play-In" est le joueur de la structure italienne Notorious Legion Esport : Wagner "Eversax" Benjamin. Après un début réussi et deux victoires consécutives, l'équipe sera finalement envoyée en looser bracket après une courte défaite face à Aeriality (habituée des victoires en ESL Go4).

Une victoire face aux représentants du MTK Budapest (équipe de football professionnelle actuellement en tête de la deuxième division du championnat hongrois) suivie d'une défaite face à HYPERS allaient sceller le sort de notre compatriote. Top 25-32 tout de même !

La surprise a failli venir d'Ibrahim "ImpacT" Karaca. Le Belge, passé par mCon esports et la Team Echo Zulu, faisait équipe pour l'occasion avec deux joueurs espagnols. Descendus en looser bracket lors du troisième tour, les trois hommes vont se hisser jusqu'au septième tour de cet arbre avant de s'effondrer face à MINKZ Gaming, structure allemande d'un très bon niveau. Ils terminent ainsi sur un excellent top 13-16 !

© Zeebo

La dernière touche belge dans ce tournoi est venue de l'équipe Epsilon Esports. Composée du Français Thomas "Ekon" Chenel, de l'Écossais Calum "Calzafy" Mathieson et de notre compatriote Ludovic "Faykow" Soyez, elle était sur papier notre meilleure chance de qualification.

Après un départ canon et deux victoires sèches 3 à 0, les trois hommes vont être victimes de la malédiction du troisième tour et s'inclineront de justesse face à Moosematte.

Sous pression et reléguée en looser bracket, l'équipe va réussir à remporter ses deux matchs suivants avant d'être éliminée au septième round par nos voisins néerlandais de W2D. Top 13-16 plutôt encourageant pour la structure qui s'est lancée sur le jeu il y a peu.

© Epsilon Esports

Vous l'aurez compris, aucun Belge ne passera cette phase de "Play-In". Ceci dit, une petite éclaircie vient nous donner un peu de baume au coeur puisqu'un de nos compatriotes participera tout de même aux Rocket League Rival Series.

Benoit "Ben_Nzth" Gilmont, tout jeune retraité de la scène Rocket League, sera remplaçant pour l'équipe "Baguette Squad". Cette dernière avait fini sixième de la saison précédente et fera tout pour faire au moins aussi bien cette année ! Ceci dit, le Belge est surtout là pour soutenir ses amis et ne devrait pas, sauf problème avec l'un des joueurs, entrer en jeu lors de ce tournoi.