Avec en toile de fond un volcan en fusion, mais bien loin de la capitale islandaise, les Mid Season Invitations (MSI) ont fait leur grand retour jeudi passé à Reykjavik.

Riot Games a vu les choses en grand pour la relance de cette compétition internationale qui a dû être annulée pour raisons de crise sanitaire. La compétition qui se déroule en présentiel en Islande fait rêver par le cadre qu'elle propose.


Les enjeux

Les enjeux esportifs que ce tournoi représentent sont multiples : gagner ce MSI donnera une entrée directe pour les mondiaux 2021. Mais au-delà de de la compétition, Riot a voulu être un des premiers a relancer une compétition sur scène (sans public) alors que toutes les autres restent à priori en mode online.

L'Islande est visiblement un lieu mûrement réfléchi : Les 400 000 habitants de l'île n'ont été confrontés qu'à quelques dizaines de cas de Covid ces dernières semaines.

Riot a pu compter sur le support des autorités pour mettre un protocole sanitaire strict. Les joueurs ont dû par exemple observer une quarantaine dès leur arrivée sur le sol islandais.

Les joueurs peuvent aussi s'entraîner depuis leur chambre directement grâce à des connections hauts-débits installées pour l'occasion !

Les phases


L'édition 2021 de cette compétition qui existe depuis 2015 se déroule en 3 phases :

  1. La phase de groupes - du 6 au 11 mai : les 2 premiers des 3 groupes sont qualifiés.
  2. La phase de "Rumble" - du 14 au 18 mai : les 6 équipes s'affrontent en BO1 en match aller/retour pour déterminer les 4 meilleures équipes.
  3. La phase de "knockout" - du 21 au 23 mai : les 4 équipes s'affrontent dans un tournoi à élimination directe en BO5.

© lolesports

Les favoris

La particularité des MSI vient du fait que seules des équipes victorieuses de compétitions "régionales" majeures sont sélectionnées.

Pour l'Europe ce sont les espagnols "Mad Lions" qui nous représentent puisque grands gagnants de la ligue LEC. A noter qu'une autre structure "européenne" est présente également à travers l'équipe "PSG Talon", équipe formée grâce à un partenariat entre la structure "Talon Esports" et le club de football parisien "PSG".

Les favoris de ce tournoi sont les sud-coréens "DAMWON" habitués des grands rendez-vous et surtout champion en titre des "World's" en 2020. Les challengers sont les chinois "RNG" malgré une équipe qui se compose de jeunes talents individuels.

© eclypsia.com


Les absents sont les gagnants de la ligue vietnamienne qui ont dû déclarer forfait. En cause : leurs restrictions de voyage qui ne leur permettaient pas de se rendre en Islande.

Du présentiel aussi pour Valorant

À noter aussi que Riot profitera de l'infrastructure mise en place par le tournoi LOL pour organiser également le tournoi Valorant, toujours à Reykjavik. Ce tournoi est la phase "Master stage 2". Le prochain Master stage 3 devrait se dérouler à Berlin ... en présentiel aussi donc.

Riot enfonce définitivement donc le clou pour dynamiser son premier tournoi Valorant en y apportant aussi le mode présentiel sur scène, ce qui ravira les fans de la communauté !