La Belgian League, compétition nationale officielle de League of Legends, en est déjà à la moitié de son Spring Split. C'est l'occasion de faire le point sur la forme des équipes et tirer les premiers bilans de cette saison.

Après de longues semaines d'attente et un départ en grande pompe, la Belgian League arrivait déjà à la moitié de son Spring Split ce lundi. Les six équipes ayant toutes joué les unes contre les autres, il est temps de tirer les premières conclusions de ce début de saison.

© Belgian League

En ce qui concerne la compétition en elle-même, on notera un sans faute de la part des organisateurs. Ces derniers auront su mettre les petits plats dans les grands afin de nous proposer un spectacle digne de la confiance que leur a accordé Riot Games. Proposant pour chaque rencontre une diffusion en direct et commentée en néerlandais et en français, les passionnés de MOBA ont largement de quoi passer d'excellents lundis soirs.

On notera tout de même, et c'est devenu une mauvaise habitude dans notre pays, que l'audience néerlandophone est beaucoup plus présente et impliquée, et ce, malgré la participation de plusieurs équipes francophones. C'est dommage et très symptomatique de l'état de santé de notre scène esportive.

Revenons-en au jeu à proprement parlé. Au terme de ces quatre premières journées de compétition, chaque équipe a disputé cinq rencontres et des tendances se sont très vite détachées concernant le classement final provisoire.

Journée 1

La Belgian League a donc débuté ce lundi 20 janvier. C'est l'équipe du Sporting d'Anderlecht qui a eu l'honneur d'ouvrir la compétition en affrontant les Brussels Guardians (ancienne structure de plusieurs des joueurs actuels du RSCA). Les "Mauves", faisant office d'outsiders à la victoire finale, vont directement marquer leur territoire en assommant leur adversaire. L'Histoire retiendra donc que le RSCA aura été la première équipe à remporter un match de Belgian League.

De son côté, Sector One allait très vite être plongé dans l'ambiance avec deux matchs lors de cette soirée. Faisant partie des grands favoris sur papier de la compétition, personne ne s'attendait tout de même à une telle domination des "Foxes". Une première victoire face à Timeout Esports puis une seconde face à Aethra Esports les propulseront en tête du classement après cette première journée.

Les Brussels Guardians, échaudés après leur défaite lors du match d'ouverture, avaient la possibilité de tout de suite redresser la barre face au KV Mechelen Esports. Ce fut chose faite pour les Bruxellois, qui infligeaient là leur première défaite aux Malinois.

© Belgian League

Journée 2

C'était cette fois au tour de Timeout Esports et du Sporting d'Anderlecht d'arpenter deux fois la Faille de l'invocateur dans une même soirée. Les premiers vont totalement se rassurer en remportant leur première rencontre face au KVM puis en enchainant face aux Brussels Guardians.

De son côté, le RSCA avait deux grosses affiches devant lui : Aethra Esports puis Sector One. Contre toute attente, et à la surprise des joueurs eux-mêmes, le Sporting va passer au travers de son premier match. Ce qui, de l'avis de son capitaine, laissera des traces pour la rencontre capitale face à Sector One.

Abattus, Nicky "Taz" Riat et ses équipiers ne feront pas le poids face au géant Sector One et devront s'incliner une deuxième fois au cours de la soirée. Très mauvais départ des Mauves dans la compétition, alors que Sector One faisait déjà son trou en tête du classement.

© Belgian League

Journée 3

Cette troisième journée a réellement confirmé la forme de chaque équipe.

Le KV Mechelen va, une nouvelle fois, perdre des plumes, d'abord face à Sector One, ensuite face à l'autre club de football représenté (le Sporting d'Anderlecht). Bons derniers avec quatre défaites en autant de matchs, les joueurs n'ont pas réellement montré de grandes choses jusque-là et c'est pour le moins préoccupant à ce stade de la compétition.

Les Brussels Guardians ont également du mal à trouver les bons automatismes dans leur jeu et cela joue évidemment en leur défaveur. Une nouvelle défaite, face à Aethra Esports, va probablement commencer à semer le doute au sein des cinq hommes.

L'affiche du jour opposait Aethra Esports à Timeout Esports. Les deux équipes, proposant un niveau de jeu plus que correct, pourraient bien jouer les trouble-fêtes pour la victoire finale. Malgré sa victoire un peu plus tôt dans la soirée, Aethra n'aura pas su faire la passe de deux. Timeout va donc en profiter pour les dépasser au classement et se placer en deuxième position, à une victoire de Sector One.

© Belgian League

Journée 4

Cette journée était synonyme de mi-parcours dans ce Spring Split. Seulement trois rencontres y seront jouées afin que chaque équipe ait le même nombre de matchs et puissent tirer les enseignements de leur début de saison.

Sector One et son dauphin Timeout Esports vont conforter leur avance en s'imposant respectivement face à Brussels Guardians et au Sporting d'Anderlecht.

Mais la surprise est venue de l'autre match opposant le KV Mechelen à Aethra Esports. Contre toute attente, ce sont les Malinois qui finiront par s'imposer et ainsi engranger leur première victoire en Belgian League. Certainement piqués au vif après les déclarations peu respectueuses de certains des joueurs adverses, les cinq hommes auront su se surpasser et élever leur niveau de jeu afin de remettre les pendules à l'heure !

© Belgian League

Conclusion

Même s'il est un peu précipité de tirer des conclusions définitives, certaines tendances se dégagent tout de même de ces quatre premières journées.

Sector One, avec son équipe expérimentée à haut niveau, n'aura pas tremblé une seule fois au cours de ces quatre semaines. Remportant tous leurs matchs avec la manière, les joueurs auront fait le plein de confiance et seront très difficiles à battre dans la deuxième partie de championnat. Ils ont endossé et assumé le rôle de favori avec beaucoup d'autorité.

Deuxième à mi-Split, Timeout Esports est la bonne surprise de ce début de saison. Malgré une équipe remaniée et de nombreuses arrivées, la structure aura su faire le nécessaire afin de performer immédiatement dans cette Belgian League.

Ce que n'a pas su faire leur poursuivant, Aethra Esports. Après la dislocation de son équipe survenue peu de temps après leur victoire en ESL Proximus Championship, la structure n'a pas su être prête à temps et malgré quelques bonnes parties (notamment face au RSCA), c'est à la troisième place qu'elle doit se morfondre pour le moment.

Une autre équipe se retrouve troisième, ex-æquo. Il s'agit des Anderlechtois. Pourtant motivés comme jamais, les ex-Zeeman nourrissaient de grandes ambitions pour cette Belgian League. Même s'il reste encore quatre journées à disputer, le bilan de deux victoires pour trois défaites ne colle certainement pas aux espérances des joueurs. Cela n'enlève évidemment rien aux qualités intrinsèques des cinq hommes alignés. À croire que les mauvais résultats du club sur les terrains de football déteignent sur leur équipe esportive.

En dernière position, on retrouve les Brussels Guardians et le KV Mechelen. Un cran en dessous, ces deux équipes sont jeunes et malgré le résultat actuel, elles devraient accumuler un maximum d'expérience afin de revenir plus fortes pour le Summer Spring. C'est tout ce qu'on leur souhaite en tout cas !

© Belgian League

Rendez-vous donc lundi prochain, à partir de 19h00, pour suivre la suite des hostilités sur la chaîne Twitch du championnat.