À l'occasion de la reprise du championnat belge de League of Legends, nous sommes partis à la rencontre de plusieurs joueurs afin d'en connaitre un peu plus sur leurs ambitions dans ce "Summer Split" ainsi que leur analyse de leur début dans la compétition.

Cette semaine, nous avons posé nos questions à l'homme en forme de ce début de saison : Maarten "Phoenix" van Dyck, top laner chez Sector One. Il revient pour nous sur les performances de son équipe lors de la saison précédente, mais nous livre également son sentiment et ses ambitions pour ce Summer Split.

© Sector One

Parlons un peu du Split précédent. Vous avez dominé outrageusement vos adversaires en terminant invaincus ! Tu t’attendais à une telle supériorité de votre part ?

Quand nous avons pris connaissance de tous les effectifs, nous nous attendions à finir à la première place. Mais cela reste un jeu et les outsiders peuvent toujours créer la surprise ! Heureusement pour nous, ce n'est pas arrivé et nous en sommes heureux. Nous nous attendions à être dominants et nous l'avons fait !

Qu’est-ce qui a fait la différence selon toi ?

Je pense que nous avons les meilleures individualités, et ce pour chaque rôle, ce qui rend les choses beaucoup plus faciles. Nous nous sommes beaucoup entraînés et nous nous sommes améliorés en tant qu'équipe au fil des semaines.

Malheureusement, vous avez été éliminés des European Masters (EUM) par les Defusekids. Qu’est-ce qui vous a manqué lors de ce match ?

Nous n'avons jamais vraiment connu le stress dans la compétition. Les European Masters ont été nos premiers vrais matchs difficiles, avec des gens qui contestaient notre force. Je pense qu'on était plus fort que Defusekids mais que nous avons fait de mauvais choix en début de partie, ce qui signifie que nous avons dû commencer avec un désavantage. Ils ont joué plus intelligemment en tant qu'équipe et ont donc mérité leur victoire.

© Belgian League

Pour ce Summer Split, vous revenez avec la même line-up mais avec beaucoup plus d’expérience. L’avez-vous abordé différemment ?

Nous avons beaucoup changé notre style de jeu depuis le dernier Split. Perdre aux EUM nous a ouvert une nouvelle perspective : nous devons être capables d'avoir plus de stratégies que le simple jeu "camp bot win". Nous avons maintenant imaginé beaucoup de styles de jeu différents, ce qui rend les drafts beaucoup plus faciles à faire.

Depuis le Spring Split, vous avez perdu votre coach, Bjorn Panek. Quelle influence avait-il sur votre groupe ? Son départ vous a-t-il affaibli ?

Bjorn est un bon gars, qui sait comment le jeu fonctionne. Mais il devait aussi être le "père" d'une équipe très joueuse, ce qui a dû être stressant ! D'autres équipes vont maintenant profiter de ses connaissances. Il nous a beaucoup aidé, c'est certain, mais je ne pense pas que nous soyons affaiblis depuis son départ.

Aujourd'hui, nous avons un nouvel entraîneur, tout aussi performant dans son travail !

Quel est votre objectif dans cette deuxième partie de saison ?

Rester invaincus !

Vous avez commencé très fort avec deux victoires consécutives lors de la première journée. C’était important pour vous de marquer votre territoire d’entrée de jeu ?

Je pense que la plupart des équipes savent que Sector One cartonne en Belgian League, c'est indéniable. Nous voulons donc gagner chaque match pour nous assurer que cela reste ainsi. Nous aimons être respectés et c'était donc important de faire une telle entrée en matière !

© Belgian League

On vous pensait bien lancé dans la compétition puis lors de la deuxième journée, face au KV Mechelen, vous avez montré quelques signes de faiblesse. Que s’est-il passé ?

Comme je l'ai dit, nous sommes une équipe très joueuse, et nous n'avons pas fait de gros efforts dans ce match. Beaucoup de choses ont mal tourné en début de partie, nous avons donc dû prendre notre mal en patience. C'était une victoire serrée, mais je pense que cela montre que nous ne sommes pas seulement bons en "laning", mais que nous avons aussi un très bon "macro game".

Heureusement, tu as su montrer un niveau de jeu exceptionnel et changer la physionomie du match quasiment à toi tout seul. Sector One, c’est un groupe solide mais avec des individualités capables de faire la différence également ?

Nous attendons de chacun qu'il soit capable de retourner une partie en notre faveur quand c'est nécessaire ! L'équipe se mettra alors au service de celui-ci. Dans ce match, j'étais le seul en tête, donc j'ai dû le faire. Mon équipe a continué à appâter l'ennemi et à bloquer son jeu jusqu'à ce que je sois assez fort pour les faire gagner. C'est une victoire collective que nous avons remporté !

Que penses-tu du niveau global de ce Spring Split ?

Je pense que le niveau de la Belgian League est vraiment faible. À choisir, nous préférerions que celle-ci se combine à nouveau avec la Dutch League, afin que nous puissions mieux nous préparer pour les EUM.

Un pronostic pour le podium final ?

  1. Sector One
  2. RSCA
  3. KV Mechelen