C'était malheureusement prévisible, mais cette nouvelle n'en reste pas moins bien triste pour la scène compétitive de Counter-Strike : Global Offensive. La Team Vitality fait marche arrière concernant son projet d'équipe à six joueurs et revient, à contrecœur, au traditionnel format à cinq.

Cette décision découle des nouveautés dévoilées par l'éditeur du jeu, Valve, en ce début d'année. Le géant américain avait créé un début de polémique en y dévoilant, notamment, des pénalités pour les équipes réalisant des changements au cours de parties officielles.

Agissant ainsi contre le bien-être des joueurs et envers tous les efforts mis en place par les structures pour améliorer la santé mentale et physique de leurs membres en leur permettant de souffler un peu, Valve s'était attiré les foudres de sa communauté professionnelle.

Mais campant sur ses positions, l'éditeur a obligé les structures utilisant ce système de sixième homme remplaçant à trouver des solutions pour continuer à se développer. Et celles-ci s'avèrent jusqu'à présent être la mise en retrait de leur joker de luxe afin d'économiser un salaire devenu inutile.

C'est ce qui est arrivé à notre compatriote Nabil "Nivera" Benrlitom. Pour rappel, le jeune Belge était arrivé au sein de "La Ruche" en fin d'année dernière et a été le premier remplaçant officiel d'une équipe de haut niveau à rentrer en cours de match pour substituer un de ses équipiers. Ce système aura très vite fait ses preuves puisque la structure va enchaîner deux succès d'envergure dans la foulée : d'abord aux Intel Extreme Masters XV européens, ensuite lors du BLAST Premier : Fall 2020.

© Team Vitality

L'aventure prenant fin immédiatement pour notre compatriote, ce dernier est désormais à la recherche d'une nouvelle structure, en prêt ou via un transfert définitif. Ceci dit, celui-ci ne devrait pas avoir trop de difficultés à se trouver un nouveau foyer au vu du niveau qu'il a montré ces derniers mois !

Affaire à suivre donc...