À l'occasion de la reprise du championnat belge de League of Legends, nous sommes partis à la rencontre de plusieurs joueurs afin d'en connaitre un peu plus sur leurs ambitions dans ce "Summer Split" ainsi que leur analyse de leur début dans la compétition.

Cette semaine, c'est le capitaine du Sporting d'Anderlecht, Nicky "Taz" Riat, qui a accepté de répondre à nos questions. On revient brièvement avec lui sur le Split précédent, ses attentes concernant le nouveau ainsi que les débuts de son équipe dans cette nouvelle saison de Belgian League.

© © Marcelo Maragni | Red Bull

Revenons tout d’abord sur le Split précédent. Vous avez connu une saison régulière compliquée avec 4 victoires et 6 défaites, ce qui vous a quand même permis d’accéder de justesse aux play-offs. Comment expliques-tu de telles difficultés à ce stade de la compétition?

La saison passée, on a joué avec un nouveau "Jungler" (ndlr : Théo "Findus" Fouassier) et un nouveau coach (ndlr : Victor "Farrhell" Vimard) nous a encadré. Le fait d'avoir une base solide de quatre joueurs fait qu'on a un style de jeu bien ancré, et il a donc fallu un peu de temps à "Findus" pour s'intégrer à notre manière de jouer.

Mais nous avons surtout eu de bons adversaires, qui ont su nous vaincre à des moments décisifs, parfois dans des parties que nous perdions par notre unique faute. Le niveau des équipes a finalement été homogène et notre meilleur adversaire s'est révélé être nous-mêmes !

Vous avez finalement accroché la troisième place finale. Ce podium, fierté ou déception ?

On aurait clairement préféré terminer à la première place ! Vu la forme de Sector One, une deuxième place aurait été aussi mieux accueillie.

Cette troisième place a tout de même été une légère déception pour nous. On va tout faire dans ce "Summer Split" pour améliorer notre position finale par rapport à la saison dernière !

Sector One était vraiment trop fort pour tout le monde lors de ce Split ?

Oui ! Mais depuis lors, ils ont perdu leur coach en cours de route et ce dernier avait beaucoup d'impact sur eux. C'est peut-être une bonne nouvelle pour nous ! (rires)

© Belgian League

Pour ce Summer Split, vous revenez avec la même line-up mais l’expérience de la compétition en plus. L’avez-vous abordé différemment ?

Oui parce qu'on n'a pas eu l'occasion de s'entraîner avant ! (rires)

Nous sommes tous en période d'examen et pour l'exemple, le lendemain du premier match, nous avions tous un test à passer ! Vu qu'aucun de nous n'est du genre à s'y prendre longtemps à l'avance, tout s'est ajouté en même temps et il a fallu faire des choix...

D'un côté, cela fait aussi du bien de faire une petite pause sur le jeu entre les différentes compétitions, afin que cela reste aussi un plaisir !

Du coup, quel est votre objectif dans cette deuxième partie de saison ?

Le titre ! Cela n'enlève en rien à notre motivation et à nos ambitions dans la compétition. Quand on participe à un tournoi, on veut obligatoirement le gagner ! Celui-ci ne déroge évidemment pas à la règle.

Vous avez commencé très fort avec deux victoires consécutives lors de la première journée. C’était important pour vous de marquer votre territoire d’entrée de jeu ?

Clairement, oui ! On fait podium la saison passée et on avait envie de montrer qu'on est toujours là ! Même si les observateurs ne nous mettent pas gagnants, on montrera de quoi on est capable, quoi qu'il arrive !

Ces victoires nous ont aussi rassurés sur notre niveau global, même sans réels entraînements en amont. C'est l'avantage de jouer avec toujours les mêmes joueurs, les automatismes restent et les choses se remettent naturellement en place au fil des parties. Mais il est certain que nous avons beaucoup de choses à peaufiner et à retravailler pour ce Split-ci.

© Belgian League

On vous pensait bien lancé dans la compétition, et puis ce lundi soir, défaite surprise face aux Brussels Guardians ! Que s'est-il passé?

Notre coach est en vacances et n'a pas su nous aider pour ce match, notamment pour la sélection des personnages. Cela s'est fort ressenti ce lundi.

Nous terminons nos examens cette semaine, c'est donc la dernière ligne droite et cela nous a empêché de jouer, en équipe ou chacun de notre côté. Nous ne sommes donc pas arrivés dans les meilleures conditions dans ce match.

Dans cette rencontre, Brussels Guardians vous a empêché de prendre votre quatrième drake, est-ce que cela a été le tournant du match selon toi?

Absolument ! C'était le combat crucial, celui que nous ne pouvions pas perdre ! En cas de victoire, on pouvait terminer le match assez rapidement. Malheureusement, nous l'avons perdu et la composition adverse a pris le dessus au fil de la rencontre.

La façon dont on a géré ce combat n'a pas été optimale, tant au niveau des individualités que dans l'efficacité globale de notre équipe. Notre Varus n'a, par exemple, pas eu assez d'occasions de faire des dégâts à distance, sans réellement entrer dans le combat et ainsi ne pas s'exposer à nos adversaires.

Vous allez affronter Sector One (invaincu depuis la création de la compétition) lors de la quatrième journée. J’imagine que c’est un match un peu spécial pour chaque équipe. Allez-vous le préparer différemment?

Oui. On va s'entraîner durement après nos examens afin de préparer au mieux cette rencontre !

D'un autre côté, trop travailler sur un match en particulier peut aussi avoir des aspects négatifs pour le reste de la saison.

On sera en tout cas prêts à les affronter et vu leur début de Split un peu plus délicat que la saison passée, on croit plus que jamais en la victoire !

Un pronostic pour le podium final de ce Summer Split?

  1. RSCA esports
  2. Sector One
  3. KVM Esports