La manche hivernale de la dixième saison des Rocket League Championship Series (RLCS) touche à sa fin après plus de deux mois de compétition.

Répartie de manière régionale (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe et Océanie), la compétition était divisée en plusieurs phases : trois tournois régionaux et l'événement "The Grid" réparti sur quatre semaines.

Au terme de chacune de ces manches, les meilleures équipes ont eu l'occasion d'amasser des points en fonction de leurs résultats. Un classement régional global a alors pu être établi afin de, théoriquement, qualifier les meilleures structures pour le "Major" de clôture de ce segment hivernal. Pour l'instant, coronavirus oblige, aucune information n'a filtré concernant l'avenir de ce dernier tournoi de la saison.

Après une première qualification fermée où l'on a pu retrouver une dizaine de nos compatriotes en action, ce sont finalement vingt-quatre équipes qui se sont affrontées du 9 au 17 janvier dans un arbre à double élimination. Le premier titre européen de l'année ainsi que 100.000$ étaient en jeu pour l'occasion.

Malheureusement, un seul joueur belge était au départ de ce Main Event : Maëllo "AztraL" Ernst (Oxygen Esports). Notre compatriote et ses équipiers français ont peiné à terminer l'année 2020, cet ultime tournoi du Winter Split des RLCS était donc l'occasion rêvée de repartir sur de bonnes bases cette saison.

© Zeebo

Les Franco-Belges ont entamé la compétition par un gros morceau : le FC Barcelone. La rencontre a d'ailleurs mal commencé pour Oxygen Esports avec la perte de la première manche 1 à 2. Heureusement, les francophones vont réagir de la meilleure des manières en enchaînant trois victoires consécutives (1-0, 2-1 et 5-0) afin de remporter ce premier tour 3 à 1.

En huitième de finale, c'est Galaxy Racer qui s'est dressé face à Oxygen Esports. Scénario identique à la rencontre précédente, la structure va perdre le premier match (1-2) avant de s'imposer dans les trois suivants (2-1, 3-2 et 2-0).

Arrivés en quart de finale de l'arbre supérieur, notre compatriote et ses acolytes vont se faire peur en perdant les deux premières manches (1-2 et 1-2) face aux Espagnols de la Team Queso. Dos au mur, les trois hommes vont à nouveau faire preuve de caractère pour aligner les trois manches suivantes (2-0, 3-1 et 2-1) et ainsi filer retrouver la Team BDS en demi-finale.

Cette dernière, vainqueur de la première manche régionale de ces RLCS X et troisième lors de la seconde, partait avec l'étiquette de favorite face à Oxygen Esports. Malgré le gain de la première manche (3-2), le format en BO7 et la bonne forme de leur adversaire vont avoir le dessus sur l'équipe du Belge qui finira par s'incliner 4 à 1 (1-2, 0-1, 1-2 aux prolongations et 1-2).

Oxygen Esports a donc été contraint de redescendre en Loser Bracket suite à cette défaite. Ils y ont retrouvé Endpoint, éliminé depuis le premier tour de l'arbre. Une victoire facile plus tard (2-1, 1-0, 2-1 et 5-3), c'est la demi-finale de ce même Loser Bracket qui attendait "AztraL" et les siens. C'est son ancienne structure, Dignitas, que le Belge allait devoir y affronter.

La rencontre a été plus que serrée, chacun se rendant les coups avec plus d'intensité. C'est Dignitas qui a commencé pied au plancher en remportant les deux premiers matchs (2-1 et 4-0). La riposte d'Oxygen Esports ne s'est pas fait attendre avec le gain des trois manches suivantes (2-0, 2-0 et 1-0 aux prolongations). L'égalisation de Dignitas (3-2) a ensuite forcé les deux équipes à disputer un match décisif.

Poussés dans leurs retranchements, c'est finalement au terme d'une prolongation de près d'une minute trente que le résultat a pu être établi. Malheureusement, la balle sera cette fois tombée du mauvais côté et c'est Dignitas qui finira par l'emporter 3 à 2.

Notre compatriote et ses équipiers terminent néanmoins à une belle quatrième place, empochant au passage 7.000$ et 200 nouveaux points au classement global. Ces derniers sont désormais placés à la septième place de celui-ci avec 460 points au total, ce qui devrait s'avérer suffisant pour prendre part au prochain Major de la discipline.

© Psyonix

Au terme d'une finale bien maîtrisée, c'est la Team BDS qui a remporté cette troisième manche européenne des RLCS X en s'imposant 4 à 1 face à Renault Vitality.

La structure espagnole Giants Gaming est venue compléter le podium final.