Une nouvelle étude mondiale révèle que les établissements d'enseignement considèrent l’esport comme une opportunité d'améliorer l'expérience au campus et de favoriser les STIM (science, technologique, ingénierie et mathématiques).

Les organisations Extreme Networks et eCampus News ont sondé 281 responsables techniques et administratifs allant de la maternelle à l'enseignement supérieur en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Asie-Pacifique, en Europe et au Moyen-Orient. Le rapport conclut qu'une école sur cinq a déjà un programme d'esports et que 71% d’entre elles envisagent ou pourraient envisager d'en ajouter un à l'avenir. À peine 9% des écoles ont cité le manque d'intérêt des élèves comme raison de ne pas avoir de programme d'esport.

Voici les principales conclusions de l’étude :

  • L’esport améliore l'expérience globale sur le campus, favorise le recrutement et diversifie l'apprentissage
  • League of Legends et Overwatch sont les jeux les plus populaires parmi les écoles engagées en esport
  • 20% des écoles interrogées proposent des bourses pour attirer les talents esports
  • Les craintes concernant le coût élevé des programmes sont infondées : 69% des écoles qui possèdent un programme n'y dépensent pas plus de 10.000 dollars par an
  • Les installations dédiées aux eSports sont en plein essor et le réseau joue un rôle clé : sans bonnes installations, impossible de lancer un programme esport de qualité
L'intérêt de cette enquête réside dans le fait que l'esport est, à l'instar des autres sports, considéré comme une pratique sportive de haut-niveau parmi les établissements scolaires mondiaux. Si les chiffres sont encourageants, il ne faut néanmoins pas oublier qu'ils sont probablement propulsés par l'Asie et l'Amérique du Nord, bien plus en avance que les autres continents sur ces questions.