À l'occasion de la reprise du championnat belge de League of Legends, nous sommes partis à la rencontre de plusieurs joueurs afin d'en connaitre un peu plus sur leurs ambitions dans ce "Summer Split" ainsi que leur analyse de leur début dans la compétition.

Cette semaine, nous sommes partis à la rencontre du capitaine de l'équipe League of Legends du KVM Esports, la branche esportive du club de football professionnel de Malines. Rob "Robba" Zoon fait le bilan du Split précédent, nous parle du mercato de l'intersaison et du parcours de son équipe dans ce Summer Split 2020.

© KVM Esports

Lors du Split précédent, il a fallu attendre la quatrième semaine pour voir votre première victoire dans la compétition. Comment expliques-tu un tel départ ?

Je pense que nous avons eu du mal, en tant qu'équipe, à choisir un style de jeu. Cela nous a amené à faire de mauvais choix lors des phases de draft, sans choisir une bonne composition de personnages, avec des conditions de victoires préétablies.

Cela nous a contraint à être réguliers dans nos matchs et c'est ce qui nous a fait perdre des rencontres face à des équipes contre lesquelles nous ne devions pas perdre.

Vous avez ensuite de nouveau enchaîné trois défaites avant de terminer par deux victoires face à vos concurrents directs. Y a-t-il eu un déclic qui vous a permis de terminer en boulet de canon ?

Même si nous avions obtenu notre première victoire, cela ne signifiait pas que tous nos problèmes étaient réglés ! Nous avons juste commencé à nous préparer semaine après semaine, match après match.

Cela n'a pas vraiment fait de nous une meilleure équipe, mais cela a rendu les matchs plus faciles à jouer. Et lorsque les dernières semaines ont été décisives, nous n'avons pas cédé à la pression et avons obtenu nos dernières victoires pour ainsi atteindre les playoffs.

Vous avez finalement terminé la phase classique à la quatrième place, à égalité de points avec les Brussels Guardians et Aethra Esports. Mais vous êtes passés de justesse en playoffs. Cela vous a-t-il libéré d’une certaine pression ?

Même si notre objectif au début de la saison était d'atteindre ces playoffs, la manière avec laquelle nous nous y sommes qualifiés n'était pas si géniale que ça. Nous n'avions pas le niveau que nous voulions et cela se voyait dans notre jeu.

Donc, quand nous avons fait les playoffs, c'était plus une confirmation que nous n'étions pas les pires, plutôt que d'être une bonne équipe.

Malheureusement, vous avez ensuite été éliminés d’entrée de jeu par le RSCA Esports. Que vous a-t-il manqué à ce moment de la compétition ?

Nous avions encore quelques problèmes que nous ne pouvions pas résoudre et notre style de jeu n'a jamais vraiment correspondu à celui du RSCA, ce qui s'est traduit par une défaite assez sévère 2 à 0.

Vu la manière dont nous nous sommes qualifiés, certains d'entre nous étaient déjà très satisfaits de notre parcours et n'avaient plus l'envie nécessaire pour aller plus loin.

© Belgian League

Pour ce Summer Split, vous revenez avec une line-up en grande partie remodelée. Vous avez intégré trois nouveaux joueurs venant de la scène hollandaise, et notamment de la Dutch League. Cela veut-il dire que la compétition voisine est plus forte que la nôtre ?

Je ne dirais pas que la Dutch League est plus forte. Lors des European Masters, on a pu voir que les champions des deux compétitions s'en sont assez bien sortis.

Mais je pense qu'il y a plus de joueurs néerlandais qui essaient de se lancer dans l'esport, ce qui fait que beaucoup d'équipes belges jouent avec une majorité de ces personnes.

Comment s'est déroulé votre mercato d'intersaison?

Après le Spring Split, nous avons décidé de nous reposer et d'analyser l'équipe : qui garder et qui libérer. Ce ne sont évidemment pas des décisions faciles à prendre !

Après cela, nous avons commencé à chercher d'autres joueurs pour remplir les trous. Nous avons eu la chance de commencer les essais très tôt, ce qui nous a permis d'avoir notre équipe prête au début du mois de mai, même si la line-up définitive a été verrouillée à la fin de ce même mois.

Cela nous a permis d'avoir un mois d'entraînement supplémentaire avant le début du Summer Split.

Comment avez-vous abordé ce Summer Split 2020 ?

Quand nous avons commencé à jouer de plus en plus ensemble, je pense que tout le monde était d'accord sur le fait qu'il y avait une certaine synergie ici et là et que nous nous améliorions très vite. La situation autour du Covid-19 nous a également permis de jouer plus que nous ne pouvions le faire d'habitude.

Donc, au moment où nous avons réalisé que nous avions une équipe qui pouvait jouer aussi bien au niveau individuel qu'au niveau collectif, nous avons tous fait le maximum d'efforts pour donner le meilleur de nous-mêmes dès l'entame de la saison.

Quel est votre objectif dans ce Split-ci ?

Avant le début du split, nous visions un top2-3 !

Nous avons joué deux fois Sector One et, malheureusement, perdu deux fois. Je pense que nous aurions pu nous imposer si nous avions joué un peu mieux.

Ce qui me fait penser que nous pouvons égaler les Sector One lors des playoffs et viser la première place qualificative pour les European Masters.

Lundi soir, vous avez eu droit à deux rencontres lors de cette sixième journée. La première s’est avérée assez tendue et stratégique face à Sector One. Était-ce un choix de votre part de fermer la game ?

Avec le recul, nous avons un peu trop parié sur le "late game", ce qui nous a fait renoncer à tous nos objectifs initiaux et, même si nous avons abandonné un dragon très tôt, le match semblait encore à notre portée.

Mais quand nous avons eu une occasion et que nous avons échangé le Baron contre 2 inhibiteurs, le jeu est devenu vraiment difficile parce qu'ils avaient deux assez bons "split pushers" et que personne dans notre équipe ne pouvait les égaler.

Donc, à chaque fois que nous essayions de jouer, notre base devenait de plus en plus faible, ce qui nous empêchait de contester l'elder et nous a fait perdre le match.

La seconde, face à Aethra Esports, s’est terminée sur un rush du nexus adverse. Explique-nous un peu comment cette décision a été prise par votre équipe ?

Nous sommes juste revenus sur la carte après avoir pris le Baron et nous savions qu'Aethra était devant avec la vision du drake et comme c'était leur âme, ils voulaient se battre pour elle.

Cependant, comme nous avions pris leur inhibiteur du milieu un peu plus tôt, nous avons pris la décision d'abandonner le drake et de terminer la partie sur la ligne du milieu. Donc, quand Aethra s'est trop concentré sur la sécurisation du drake, nous avons décidé de pousser à trois pendant que Sumi et moi avons essayé d'annuler les rappels.

Au final, c'était très serré, mais je pense que même si nous ne l'avions pas terminé à ce moment-là, la victoire aurait tout de même basculé de notre côté.

Vous êtes actuellement deuxièmes au classement général. Vous attendiez-vous à un tel résultat à ce stade de la compétition ?

Oui car nous visions la deuxième ou la troisième place ! Et comme Aethra ne semble pas encore avoir atteint son meilleur niveau, nous nous sommes imposés comme la deuxième équipe du championnat belge pour le moment.

© Belgian League

Que penses-tu du niveau global de ce Summer Split ?

Je pense que le niveau général du championnat belge est meilleur que lors du Spring Split. Nous nous sommes beaucoup améliorés et Aethra commence à montrer de bonnes choses, notamment en ayant battu Sector One.

Et même si Brussels Guardians a eu une semaine difficile, ils semblent beaucoup mieux coordonnés que lors du dernier split. Les nouveaux venus de la TEAM 7AM ont l'air de s'être bien adaptés et vont se battre pour les places en playoffs.

Quel est ton pronostic pour le classement final?

  1. KVM Esports
  2. Sector One
  3. Aethra Esports
  4. TEAM 7AM
  5. RSCA Esports
  6. Brussels Guardians