eSport

Plusieurs joueurs de la scène compétitive des jeux de combat sont accusés d'harcèlement mais également d'attouchements.

Alors que l'EVO 2019 s'est achevé il y a dix jours, la communauté esport de jeux de combat est en plein scandale après de graves accusations de "comportements sexuels inappropriés".

Comme le rapporte IGN, les accusations ont débuté il y a quelques jours, lorsque Dawn “Yohosie” Hosie, joueuse professionnelle de Dragon Ball FighterZ, a accusé Leah “Gllty” Hayes d’avances sexuelles non désirées lors de leurs affrontements. Ce à quoi "Gllty" a répondu dans un tweet, avouant "avoir subi beaucoup de harcèlement, mais aussi contribué à l'environnement toxique à sa manière". Elle s'est alors excusée auprès de toutes les personnes susceptibles d'avoir été blessées par ses actions. Suite à ces accusations, l'organisateur d'événements Combo Breaker a décidé de bannir "Gllty" de ses compétitions jusqu'à nouvel ordre.

Quelques heures après ce premier scandale, le joueur de Super Smash Bros. Ultimate Davon "Promaelia" Crawley a publiquement avoué, dans un long tweet, avoir "franchi les limites personnelles de deux adultes, à deux occasions, à travers des contacts sexuels non-consentis". Le jeune homme, qui a annoncé que ces comportements s'étaient déroulés suite à des soirées particulièrement arrosées, a indiqué qu'il allait entamer une thérapie pour les troubles du comportement liés à l'alcool. Il reconnait, dans son message, que malgré ses efforts "il n'y a aucun moyen de réparer ce qu'il a fait".

Ces deux confessions ont évidemment fait trembler la communauté et ont surtout encouragé de nombreuses victimes à raconter leur propre histoire. C'est ainsi qu'une autre accusation a fait son apparition, sur Facebook cette fois. Musakui Tenshi, membre de la communauté Street Fighter V, a affirmé avoir été "caressée" par Ari “fLoE” Weintraub, joueur esport sur SFV, après s'être réveillée dans une chambre d'hôtel sans aucun souvenir de comment elle y était arrivée. Ari Weintraub a réfuté toutes les accusations sur Twitter et a annoncé qu'il ferait une déclaration après avoir consulté un avocat.

Comme le souligne IGN, les discussions autour du manque de sécurité aux événements esport pourraient bien dater de l'EVO 2019. Un événement au cours duquel Lee «Infiltration» Seon-woo a remporté le championnat de Samurai Shodown. Or, "Infiltration" a déjà fait l'objet d'une enquête pour maltraitance sur son ex-femme et est renvoyé tant de l'organisation Panda Global que du Capcom Pro Tour jusqu'en 2020. Sa présence à l'EVO 2019 aurait pu, dès lors, créer des discussions au sein de la communauté. D'autant plus que moins d'une semaine après l'événement, le photographe esport Chris Bahn a été renvoyé de toute compétition organisée par Combo Breaker et CEO Gaming, après avoir été accusé de "comportements inappropriés" par plusieurs femmes.

La communauté esport des jeux de combat est donc en plein débat sur la sécurité de tous au sein de leurs événements et les accusations récentes pourraient aboutir sur de nombreuses nouvelles mesures afin de garantir des événements sans danger pour tous. D'autres accusations, au sein de cette même communauté ou d'autres liées également à l'esport pourraient également survenir prochainement.