Autres sports Les Red Dragons restent tout de même 2e de la poule B malgré ce revers 0-3.

C'est dans une ambiance comme jamais connue depuis le début de l'Euro à Anvers, avec une présence de supporters serbes importante, que la Belgique a subi sa première défaite de l'Euro (0-3). 

Restant sur un impressionnant 4/4 dont une victoire face à l'Allemagne, les Belges ont tout au plus réussi à faire douter leurs prestigeux adversaires dans la 2e manche et même si le début de la troisième manche fut à leur avantage, bien encouragés par les supporters, la Serbie a à chaque fois remis les pendules à l'heure. 

Mais face aux impressionnants joueurs adverses, qui rêvent du doublé après le sacre européen des dames, la Belgique a vu quelle était sa place dans le milieu du volley européen. 

Devant encore jouer ce jeudi, la Serbie voulait surtout s'assurer de la première place de la poule B en battant la Belgique, montrant aussi qui en était le patron.

Les Red Dragons ont par moments réussi à faire douter ou à faire jeu égal avec les Serbes mais aura beaucoup appris si elle veut aller plus loin que les quarts de finale. 

On a notamment vu Brecht Van Kerkhove utiliser ses deux libéros en fonction du jeu, ce qu'il n'avait jamais fait jusqu'à mercredi. 

Tout le monde aura donc eu l'occasion de jouer. Le seul Ribbens étant le seul, avant la Serbie, à ne pas avoir eu droit au jeu depuis le début du tournoi.

Si elle devrait affronter l'Ukraine en 8es de finale (le classement final de la poule D est indécis et sera finalisé ce jeudi après les deux derniers matches) toujours à Anvers, le morceau sera beaucoup plus gros en quarts de finale. 

La Belgique: Tuerlinckx, Deroo, D'Hulst, Van de Vorde, Rousseaux, Coolman. Libéro: Stuer et Ribbens.
Sont montés au jeu: Van den Dries, Valkiers, Van de Velde, Grobelny, Baetens.

Les sets: 19-25, 21-25, 19-25.