Autres sports

L’Américaine Sarah Thomas, 37 ans, est entrée, ce mardi matin, dans la légende de la traversée alors qu’elle est à peine guérie d’un cancer...

Incroyable ! Alors que notre compatriote Arnaud de Meester (48 ans) est contraint, par l’organisateur Edgar Ette et pour des raisons de sécurité, d’attendre samedi (au plus tôt) avant de s’attaquer à l’Enduroman, c’est-à-dire relier Londres à Paris en courant (140 km), en traversant la Manche à la nage (entre 35 et 65 km) et en roulant (290 km), l’Américaine Sarah Thomas est devenue, ce mardi matin, la première personne à effectuer la fameuse traversée du Channel quatre fois d’affilée... sans s'arrêter, une extraordinaire performance qu'elle a réalisée en plus ou moins 54 heures !

Originaire du Colorado, Sarah Thomas (37 ans) est arrivée, ce mardi matin, à Douvres, sous les applaudissements d'un petit groupe de personnes.

"Je me sens un peu malade..." a-t-elle lancé en sortant de l’eau.

La nageuse, guérie d’un cancer du sein, a effectué deux allers-retours entre Douvres et le Cap Gris-Nez, dédiant son exploit "à tous les survivants".

"C'est pour ceux d'entre nous qui ont prié pour nos vies. (…) Ceux qui ont bataillé, dans la douleur et la peur, pour vaincre..." avait-elle publié sur Facebook, son traitement contre le cancer s'étant achevé il y a à peine un an.

À son arrivée, Sarah Thomas a confié à la BBC se sentir "engourdie", ajoutant que l'eau salée lui avait brûlé la gorge et qu'elle avait été piquée au visage par une méduse.

Avant son exploit dans la Manche, au cours duquel elle a nagé quelque… 209 km, Sarah Thomas avait déjà à son actif un raid de 167 km, pendant 67 heures, dans le Lac Champlain, au Nord-Est des États-Unis, en 2017.

"Le cancer insuffle une peur qui ne s'en va jamais..." a également expliqué l'Américaine, mais le projet de traverser quatre fois la Manche l'a aidée à garder le cap contre la maladie ! Ce rêve remonte à son enfance, elle qui a été bercée par "ces gens qui disent que nager la Manche est aussi dur que de grimper l'Everest".