Maître-nageur, sauveteur, ultra-triathlète et, surtout, aventurier, voilà comment se décrit lui-même Matthieu Bonne. À 27 ans, le Flandrien a signé un véritable exploit, un record mondial, ce mardi après-midi, parcourant 74,6 km à la nage le long de la côte belge, entre La Panne et Knokke, en… 23h03’55 !

Ayant déjà la traversée de la Manche à son palmarès, Matthieu Bonne n’en était pas à son coup d’essai puisque, le 28 août, il avait malheureusement dû s’arrêter après 44 km en raison de conditions de mer trop dangereuses due à un vent de 7 Beaufort. Mais l’homme n’est pas du genre à abandonner, d’autant qu’il s’était lancé cet incroyable défi dans le but de récolter des fonds pour l’association Make-A-Wish.

Ne laissant rien au hasard, Matthieu Bonne s’est mis à l’eau lundi après-midi, à La Panne, avec la ferme intention de rallier Knokke (le parcours inverse de sa première tentative…) et il est donc arrivé, ce mardi, après moins de 24 heures d’efforts pour un authentique exploit qu’il est le premier à réussir.

"C’est la plus grande, la plus belle, la plus emblématique victoire de ma vie, mais aussi la plus dure et la plus difficile que j’ai décrochée. J’ai pris conscience qu’on pouvait toucher l’extrême dans la vie. Et c’est une liberté...", a-t-il expliqué, à son arrivée sur… terre, tout en remerciant son équipe, où on retrouve un certain Stefaan Maene, ancien nageur de haut niveau, huitième sur 200 m dos, en 1992, aux Jeux de Barcelone...