Voilà, c’est fini ! Frederik Van Lierde a mis un terme à sa carrière professionnelle, longue de vingt-trois années au plus haut niveau, ce dimanche, à Menin. Devant son public, le Flandrien de 41 ans s’est imposé sur l’épreuve mi-distance (1,9 km de natation, 90 km à vélo, 21 km à pied) qu’il a créée avec son équipe, mais aussi la commune, dont le bourgmestre était fier de compter parmi ses habitants le champion du monde Ironman 2013.

Sorti de l’eau en tête, avec Pieter Heemeryck et Kjel De Hertog, Frederik Van Lierde a mené cette épreuve presque de bout en bout. Car, après avoir bouclé les 90 km à vélo côte-à-côte avec Heemeryck, résisté pendant la première boucle de 10 km à pied, le champion a dû laisser filer son jeune rival. Derrière, Bart Aernouts évoluait en troisième position, revenant sur l’ex-duo.

Le suspense était à son comble jusqu’à ce que Pieter Heemeryck apparaisse à l’entrée du Stade Vauban. Mais, brusquement, le Louvaniste s’y arrêta, victime de crampes ! Van Lierde se pointa, alors, dans la foulée d’… Aernouts qui, lui, dut relacer sa chaussure, si bien que Fred entra en tête dans la dernière ligne droite, suivi de ses deux successeurs. Et Frederik eut le privilège de se saisir de la traditionnelle banderole en guise de victoire, la dernière de sa carrière. Sans plaisanterie, Pieter Heemeryck et Bart Aernouts ont rendu hommage à leur illustre aîné en lui laissant la victoire pour ses adieux, un geste qu’il a apprécié.

"Je ne pouvais rêver plus belle fin de carrière que de gagner ici, devant mon public, et je remercie Pieter et Bart. Ce sont deux gentlemen ! J’avais dit que je ne voulais pas d’un critérium, mais d’une vraie course. Ce fut le cas, croyez-moi ! On y a été à fond… Avec Pieter et Kjel, d’abord, en natation. Avec Pieter, ensuite, à vélo. Pour lui, c’était un bras de fer non seulement avec moi, mais aussi avec Bart qui pointait à près de quatre minutes avant d’entamer la course à pied. Mais tout le monde connaît les qualités de Bart !"

De fait, celui-ci a fini par revenir sur Fred alors que Pieter, lui, ne voulait pas se laisser rattraper. C’est pourquoi il s’est isolé en tête jusqu’à l’entrée du stade.

"Rien n’était planifié ! Pieter s’est arrêté quand il a appris que Bart ne me disputerait pas la victoire. Je leur tire mon chapeau pour leur courtoisie à mon égard. C’était très émouvant de pouvoir m’imposer et de terminer ma carrière devant tous ces gens. Je pense que je connaissais tout le monde..."

Pour la petite et… grande histoire, Frederik Van Lierde l’a emporté en 3h40’57, avec cinq et sept secondes d’avance sur Pieter Heemeryck et Bart Aernouts.