Autres sports

En s'imposant à l'Ironman de Lanzarote, le Flandrien (40 ans) s'est qualifié pour Kona... Mais, après avoir accumulé beaucoup de frustrations, il pense ne plus être capable d'y gagner.

8h51'16, tel est le chrono officiel de Frederik Van Lierde, victorieux de l'Ironman de Lanzarote, ce samedi, jour de son 40e anniversaire ! 8h50 d'efforts et 1'16 de bonheur, celui qu'a connu le Flandrien dans la dernière ligne droite de cette épreuve longue de 3,8 km de natation, 180 km à vélo et 42 km à pied, disputée sur un parcours rectiligne, particulièrement vallonné et balayé par le vent comme souvent sur cette île des Canaries... Heureux, Frederik l'était, bien sûr, parce qu'il s'est offert le plus beau cadeau avec cette neuvième victoire sur un Ironman.

"Depuis que j'ai commencé sur longues distances, en 2007, j'ai essayé de gagner un Ironman chaque année. Ce fut le cas dès 2011, à Nice, épreuve que j'ai remportée à cinq reprises avec, aussi, 2012, 2013, 2017 et 2018. Mais, depuis ma victoire en 2013, à Hawaï, j'ai ressenti une autre forme de pression, plus intense... Chaque fois que je prends le départ, tout le monde s'attend à ce que je gagne ! Mais ce n'est pas aussi facile. C'est pourquoi je suis très heureux, d'autant que c'est le jour de mes 40 ans."

À ces cinq succès à Nice et à celui à Hawaï, Frederik a ajouté l'Afrique du Sud en 2015 et le Mexique en 2016. Avec Lanzarote, il a porté à neuf le nombre de ses victoires...

"C'était la première fois que je m'alignais à Lanzarote, dont on prétend que c'est l'épreuve la plus dure du calendrier. Et ce ne fut pas simple ! J'ai relativement bien nagé et roulé avant d'attaquer le marathon où chacun sait que je démarre toujours lentement, le temps de prendre mon rythme. Ce fut un peu plus long que d'habitude, mais l'essentiel était que je garde le contact visuel avec l'homme de tête, l'Allemand Kramer, vingt secondes devant moi. Je pense qu'il avait déjà beaucoup donné à vélo, face au vent, et que je l'ai battu à l'expérience."

Frederik Van Lierde a, en effet, devancé Kramer de 4'51 et Munoz de 9'38 pour s'offrir la victoire, complétée par la cinquième place de Diego Van Looy !

"J'étais venu pour préparer mon rendez-vous sur la Promenade des Anglais et j'espère que je pourrai combiner ces deux épreuves séparées de cinq semaines avec succès."

En attendant, avec cette victoire, Fred a décroché sa qualification pour Hawaï...

"Il va de soi que, ce dimanche, j'irai valider mon slot (sélection) pour Hawaï. Mais je ne suis pas encore sûr de m'y aligner. Ces trois dernières années, j'y ai accumulé trop de frustrations. Ce n'est un secret pour personne que vis mon avant-dernière saison en tant que triathlète pro et je veux prendre du plaisir, m'aligner pour gagner ! Or je pense que, si je peux encore terminer dans le Top 10, voire le Top 5, à Hawaï, je ne suis plus capable d'y gagner. Mais on verra ! Je vais d'abord récupérer de Lanzarote, préparer Nice, puis me décider parce que Hawaï nécessite trois mois de préparation !"

En attendant, Frederik Van Lierde a, une fois de plus, prouvé qu'il avait d'incroyables ressources physiques et mentales, preuve d'un professionnalisme à toute épreuve.

Chapeau, Monsieur Van Lierde !