Cette fois, la Belgique entrait directement dans le match. Pas de round d'observation comme face à la Finlande. Tout était rôdé. Le premier buteur se nommait Omar Rahou. Sur un assist de Leo, son talon magique trompait Sekulic, le portier monténégrin, après 1 minute 22.

La tâche était simple, trop simple pour les Diables. Après six minutes, Sabati inscrivait le 2-0 face à une équipe qui avait du mal tactiquement. Et les occasions gâchées étaient nombreuses.

Mais les locaux retombaient à nouveau dans leurs travers et manquaient de concentration. A 30 secondes du repos, Corovic réduisait la marque. Tout était à nouveau possible.

Après trois minutes en deuxième période, les visiteurs se loupaient et Leo en profitait pour planter le 3-1. Cette fois, il fallait gérer l'avance. Les Red Devils se mettaient rapidement à l’abri via Didillen sur corner. Il doublait d’ailleurs la mise une minute plus tard. 5-1, le match était plié et les Monténégrins semblaient sur les rotules, même s’ils parvenaient à réduire la marque via Mugosa, leur capitaine.

A deux minutes du terme, Ettalaki fixait le score à 6-2.

A l'issue des deux premiers matchs qualificatifs, la Belgique signe un 4 sur 6 satisfaisant et attendu qui permet de prendre la deuxième place au général, derrière l’Italie (6/6), qui a battu la Finlande 7-4.