Une réunion organisée par l'ancien coureur cycliste professionnel Zico Waeytens, désormais boxeur amateur, et ami de Ngabu. Et quelle rentrée de Ngabu, puisque l'ancien protégé de Filiep Tampere a proprement mis k.o au premier des six rounds prévus, le massif Géorgien Giorgi Kopadze, 26 ans, dont c'est la neuvième défaite avant la limite, sur dix, pour cinq victoires, toutes par k.o. 

Ngabu, qu'on n'avait plus vu sur un ring depuis son unique défaite par k.o technique au 7e round, contre le Britannique Lawrence Okolie, toujours invaincu en dix-huit combats (18 victoires, dont 14 par k.o), le 26 octobre 2019 à la O2 Arena de Greenwich de Londres, compte ainsi désormais 21 victoires, dont 15 par k.o, à son palmarès. 

"Un bon échauffement en prévision du gros combat que mon nouveau manager Tarik Saadi va organiser pour moi, et dont j'ai besoin pour récupérer ma place perdue au classement, et pouvoir à nouveau me battre pour une ceinture", dit-il. 

"J'ai perdu un an à cause du Covid, comme tous les boxeurs, et pratiquement une deuxième année à trouver un adversaire. Mais je me suis bien entraîné, et j'ai croisé les gants avec des champions à Sheffield. Je ne peux encore rien dire au sujet du gros combat qui est en préparation, mais sachez que même si certains en doutent, je suis plus ambitieux que jamais. Et que je peux encore boxer au plus haut niveau pendant quelques années. Il me tarde juste de reconquérir un titre", conclut l'ancien champion d'Europe EBU des lourds-légers. 

Les deux autres combats Elites à l'affiche, vendredi à Ledegem, n'ont pas duré très longtemps non plus. Le lourd-léger Robin Barbiaux, 27 ans, a en effet gagné par k.o technique contre le Français Mohamed Cherif Benchadi (37 ans, 4 victoires, 15 défaites et un nul), au premier des six rounds, pour remporter sa troisième victoire en autant de combats; et le poids moyen Harley Techel a effectué des débuts victorieux aux dépens d'Ivo Cilurzo (31 ans, 2 victoires, 3 défaites et un nul), k.o au troisième round.