L’Anversois est toujours en course pour la victoire lors du tournoi le mieux rémunéré de l’année sur l’European Tour.

Thomas Pieters persiste et signe. Déjà auteur d’une carte de 68 la veille, l’Anversois a remis le couvert ce samedi et conserve sa cinquième place au DP World Championship qui se dispute sur le parcours du Jumeirah Estates (par 72) à Dubaï. Après trois tours,il totalise 10 sous le par, à cinq coups des leaders.

Avec un peu plus de réussite au putting, il aurait même pu viser plus haut encore. Malheureusement, lors de ce troisième tour, il n’a pas été bénit des dieux dans ce secteur, ses balles flirtant plusieurs fois avec la cible. Mais son long jeu, en revanche, était parfaitement au point. A l’évidence, le champion belge drive en pleine confiance. C’est bon signe pour la dernière journée.

Thomas Detry garde également un bon cap. Le Bruxellois a rentré ce samedi sa troisième carte consécutive sous le par dans le tournoi (69, 71 et 71). Après un petit passage à vide (deux bogeys sur les trous 12 et 13), il a parfaitement réagi avec deux birdies sur les trous 15 et 16. Au classement général, à 5 sous le par, il pointe en onzième position.

En haut du leaderboard, la première place du Français Mike Lorenzo-Vera est désormais bel et bien menacée. Un vilain bogey sur le dernier trou a gâché la marche en avant du Bayonnais qui partage désormais la tête avec l’Espagnol Jon Rahm, à 15 sous le par. Et Rory McIlroy (-13) et Tommy Fleetwood (-11) sont en embuscade.

C’est dire si la bagarre s’annonce somptueuse, ce dimanche, lors du dernier tour avec, en toile de fond, un énorme jackpot pour les premiers de la classe !

Le vainqueur du tournoi empochera 3 millions de dollars, soit le plus gros chèque de l’histoire de l’European Tour. Et le lauréat de la Race to Dubai (classement européen de l’année) héritera, en prime, d’un bonus de 2 millions de dollars! Pour l’heure, c’est Tommy Fleetwood qui empocherait ce magot mais Jon Rahm n’est pas loin. Les chances de l’Autrichien Bernd Wiesberger, en tête à l’aube du tournoi, sont devenues très minces. En perdition, il pointe à la 24è place, à 2 sous le par.